gaetane

Libération de Laurent Gbagbo: la CPI fixe une nouvelle audience

La Cour pénale internationale (CPI) se prononcera mardi 15 janvier prochain sur la demande d’acquittement et de mise en liberté provisoire de l’ancien président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo, jugé pour des crimes contre l’humanité. 

Particulièrement attendue en Côte d’Ivoire, l’ancien président ivoirien devrait savoir, 15 janvier 2019, la décision de la CPI, sur sa demande d’acquittement et de mise en liberté provisoire. Jugé pour crime contre l’humanité, une audience publique se tiendra devant cette cour pour se prononcer sur l’abandon des charges contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, après la vacance judiciaire à la Cour pénale internationale (CPI).

« La CPI rendra ses décisions sur les demandes de mise en liberté provisoire et les demandes d’acquittement le 15 janvier 2019 », a déclaré la Cour mercredi 09 janvier dans un communiqué.

La CPI avait annoncé la tenue d’une audience pour rendre sa décision le vendredi 14 décembre, au lendemain de l’audience organisée à huis clos partiel pour entendre les points de vues des parties et des participants. Mais cette nouvelle audience n’aura pas lieu. De fortes rumeurs sur sa libération avaient suscité une liesse populaire à Abidjan et dans plusieurs localités ivoiriennes. Plusieurs médias avaient même repris l’information, avant de publier des démentis.

Laurent Gbagbo, 73 ans, est en détention depuis sept ans à La Haye, où siège la CPI. Il est jugé pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3.000 morts en Côte d’Ivoire. Il est accusé, ainsi que Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes fidèles à l’ancien président, de quatre chefs de crimes contre l’humanité: meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains. Tous deux ont plaidé non coupable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.