gaetane

ICC-services: attendues avec grand intérêt, les dépositions de Séverine Lawson suscitent déception

Considérée comme la personnalité par qui la vérité jaillira dans le cadre du procès ICC-Services, la présence et la déposition de Séverine Lawson devant la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme  semblent ne pas faire évoluer le procès. 

Les avocats de la défense et de la partie civile ont le sentiment de se faire tourner en bourrique depuis le lundi 14 janvier 2019 où l’ex agent judiciaire du trésor, Séverine Lawson a entamé de faire sa déposition dans le cadre du procès ICC-Services. Sa convocation par la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (criet) avait été abondamment relayée comme la personne qui pourrait faire entrevoir le bout du tunnel dans ce procès où des déclarations se font et se défont au fil des confrontations entre déposants.

[su_heading size= »17″]A Lire aussi : Gestion des biens de ICC-Services: Séverine Lawson se dédouane totalement[/su_heading]

Le grand déballage attendu de la magistrate en retraite et présidente du comité de suivi de la crise ICC Services a laissé place à une grande déception notamment de la part des avocats de la défense et de la partie civile qui, à maintes reprises, ont attiré l’attention de la cour sur ce qui joue par les sachants et les témoins dans ce procès qu’ils qualifient d’une grande messe de comédie où chaque acteur vient jouer sa partition.

En tout cas, l’espoir placé sur la présidente du comité de suivi de crise pour obtenir des chiffres sur le montant collecté, l’effectif des déposants et autres ont accouché d’une souris. La magistrate à la retraite n’a pas varié dans sa déposition. Pour elle, elle n’en sait pas davantage que ce qu’elle a eu à faire dans le cadre de sa mission à la tête du comité de crise.

Ses déclarations, loin de combler les attentes ont amené à maintes reprises, les avocats de la défense et la partie civile à exprimer leurs déceptions. L’un d’eux, précisément Me Alain Orounla,  lui a même demandé quelle a été son utilité à la tête du comité de crise si à toutes les questions, elle affirme qu’elle ne sait rien et renvoie à d’autres structures.

2 commentaires
  1. ATTANGANA dit

    VRAIMENT UNE DECEPTION ON DIRAIT UN JEU DE MOTS UN VRAI THEATRE SURTOUT QUAND ON A AFFAIRE A DES GENS QUI MAITRISE LES ROUAGES DU METIER POUR LE MOMENT ON EST ENTRAIN DE NOUS ENLISER

  2. Wezepe5 dit

    Elle ne peut pas dire la vérité parce qu’elle dedient aussi sa part des milliards des spoliés. M le procureur , ces personnalités chauves-souris savent tous le pacte qu’il ont signé. le pacte est dur c’est pourquoi dangnivo est disparu parce qu’il s’est opposé. Je souhairais de leur placer de courant electricque là chacun va dire ce qu’il fait. Si nom la criet serait incompétente devant le public qui a confiance en elle pour son soulagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.