Gestion des biens de ICC Services: Séverine Lawson se dédouane totalement

L’agent judiciaire du trésor lors de l’éclatement de la crise ICC Services, Madame Séverine Lawson était face aux juges de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. De sa déposition, on retient qu’elle n’a jamais vendu les biens saisis au niveau des promoteurs des structures illégales de placement d’argent.

Madame Séverine Lawson  et le comité de suivi de la crise n’ont pas été mandatés pour la vente des biens saisis au niveau des promoteurs de ICC Services. C’est du moins ce que l’on peut retenir de sa déposition à la barre ce Lundi 14 Janvier 2019. Selon ses explications, la vente des biens saisis au niveau des structures illégales de placement pour rembourser les déposants a été conduite par des commissaires priseurs désignés par le juge d’instruction.

[su_heading size=”17″]A Lire aussi:Bénin – Procès Icc-Services: moment décisif, l’AJT Sérévine Lawson bientôt à la barre [/su_heading]

Très attendue à la barre, la présidente du comité de suivi de la crise liée aux structures de placement d’argent a apporté quelques précisions sur les différentes tâches du comité de suivi et de commission d’enquête judiciaire mis en place par le gouvernement du président Thomas Boni Yayi. Dans son intervention, elle a été assez formelle sur la vente des biens saisis. Contrairement aux bruits qui ont circulé à l’époque, le comité de suivi n’était pas à l’opérationnel au moment de la vente des biens meubles et immeubles saisis pour désintéresser des déposants.

“Nous avons mis en place des lignes pour permettre aux gens de faire des dénonciations. Nous avons fait part de ces dénonciations au comité d’enquête judiciaire. Ce que je sais pour ce qui concerne les biens meubles et les véhicules, des commissaires-priseurs ont été commis pour vendre les biens”

précise-t-elle.

Le principal rôle du comité de suivi, explique-elle est d’éviter qu’il y ait de trouble à l’ordre public lors du recensement. Un recensement dont le résultat selon elle reste invraisemblable. Au moment du remboursement des déposants recensés, indique-t-elle, nous avons remarqué qu’il y a des fraudeurs qui se sont infiltrés. Mais avec la vigilance des promoteurs des autres structures, beaucoup de faussaires ont pu être extirpés du lot.

En ce qui concerne la vente des biens saisis pour rembourser les spoliés de Icc Services, elle a fait savoir que le comité mis en place n’avait pas le pouvoir d’évaluer les biens. Le comité de suivi n’a fait qu’assister en tant que spectateur. Il n’est donc pas l’auteur de l’opération de remboursement.

Ce que je sais pour ce qui concerne les biens meubles et les véhicules, des commissaires priseurs ont été commis pour vendre les biens. C’est le moment de préciser au public que Mme Séverine LAWSON n’a vendu aucun bien, le comité de suivi n’a vendu aucun bien. Les biens ont été vendus par des commissaires priseurs commis par le juge d’instruction en charge du dossier; a t-elle martelé. La première vente a concerné 53 véhicules et a été effectuée sur la demande des promoteurs de ICC Services. J’ai pu comprendre, poursuit-elle  qu’il y a eu 120 véhicules vendus au total. S’agissant des immeubles, je n’ai pas grande information sur ça; a t-elle conclu.

1 commentaire
  1. Valentin dit

    Gestion des biens de ICC Services: Séverine Lawson se dédouane totalement:
    – Le principal rôle du comité de suivi, explique-elle est d’éviter qu’il y ait de trouble à l’ordre public lors du recensement.
    Mme Séverine LAWSON n’a vendu aucun bien, le comité de suivi n’a vendu aucun bien. Les biens ont été vendus par des commissaires priseurs commis par le juge d’instruction en charge du dossier;
    Qui a donc vendu les biens et meubles et ou sont t-ils???
    peut etre sont t-ils deja morts.
    Que dieu fasse qu’il y ait de vivants parmis eux, si non la dame Sévérine pourra les accuser tout simplement.
    Les gens la ounnhhhh. Ils sont ceux qu’ils sont

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.