Politique

Gabon: les forces spéciales françaises à Libreville?

les forces speciales francaises. Illustration @Internet

Le média « La lettre du Continent », vient encore de frapper un coup. Il a indiqué dans une de ses parutions que des éléments des forces spéciales françaises étaient à Libreville sur invitation de certains membres du clan présidentiel. Cette information a fait le tour du Gabon et les interprétations en ont été diverses et variées. Toutefois, les autorités ont réagi et indiqué qu’il n’en est rien et qu’il ne s’agit que de « fake news ».

Selon le journal, La Lettre du Continent, dans sa parution n°791, d’anciens agents du Service action de la Direction générale de la sécurité́ extérieure (DGSE) commandé semble-t-il par l’ancien sous-officier du 8e RPIMa Stephan Privat, séjourneraient au Gabon sur invitation de certains membres de la dynastie présidentielle.

Le journal a aussi indiqué dans son article que le chef de ce groupe de militaires hautement entraînés a rencontré le directeur de cabinet du président Brice Laccruche Alihanga. Pour le journal, cette présence au Gabon et le fait de leur proximité avec des membres du clan Bongo, en l’absence du président, sont de nature très suspectes. L’information a créé au Gabon une sorte de tension ambiante et les populations se posent bien des questions sur les intentions du clan du président Bongo.

Cependant, les personnes mises en cause, les proches du président, ont réagi à cette information, martelant que ce ne sont que des affabulations du journal confidentiel La Lettre du continent. Pour eux, il n’y a aucune preuve que le média ait apportée pour étayer ses écrits que l’environnement de Bongo considère comme des affirmations gratuites. « L’article de la lettre du continent est un grossier montage » a martelé un proche de Ike Ngouoni, le porte-parole de la présidence, au média gabonais, Gabon média time ; ajoutant dans la même lancée que ce sont « des propos irresponsables qui peuvent semer le trouble dans un pays. C’est exactement ce qu’ils ont fait dans le cas du Gabon pour nuire au directeur de cabinet du président de la République et à son porte-parole ». « La lettre du Continent » a été plusieurs fois rappelé à l’ordre après certains articles qui ont mis en scène des personnalités africaines. Le dernier en date, est l’annonce de la démission du Président de l’Assemblée Nationale ivoirien Guillaume Soro.

A Lire Aussi

Algérie : Abdelkader Bensalah appelle à une conférence nationale

FPI : Laurent Gbagbo reçoit « le camarade » N’Guessan à Bruxelles et lance un appel

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire : en tournée dans le nord, Guillaume Soro nargue le RHDP

Modeste Dossou

Soudan : le président de la commission de l’UA, Moussa Faki annoncé à Khartoum

Modeste Dossou

La révolution soudanaise et la géopolitique des droits de l’homme

Modeste Dossou

France: Angélique Kidjo se prononce sur la crise des Gilets Jaunes

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus