gaetane

Gabon: le nouveau gouvernement a prêté serment devant Ali Bongo (sans journaliste)

Ali Bongo est arrivé au Gabon en toute discrétion dans la nuit du 14 au 15 janvier. Absent de son pays depuis le 24 octobre dernier suite à un accident vasculaire cérébral, le président gabonais a interrompu sa convalescence à Rabat, au Maroc, pour prendre part ce mardi 15 janvier à la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement.

Ce mardi matin c’était la cérémonie de prestation de serment des nouveaux ministres. Prestation devant le chef de l’Etat, pour qui il s’agissait donc de la première sortie publique depuis son hospitalisation. Selon le média Jeune Afrique, « La presse n’avait pas accès à la salle de prestation de serment du gouvernement nommé samedi, et la cérémonie n’était pas retransmise sur les médias d’État. Des images officielles du président doivent être cédées à la presse dans la journée. »

« Cette cérémonie, d’une durée de 45 minutes, a eu lieu dans la salle d’apparat, au deuxième étage du Palais du Bord de mer, siège de la présidence de la République, en présence des 38 membres du gouvernement, ainsi que de la Cour constitutionnelle, conformément à l’article 15 de la Loi fondamentale gabonaise. », nous rapporte le média gabonais Lalibreville.

« Je suis honoré d’avoir prêté serment ce matin devant le Président de la République Ali Bongo Ondimba, en présence de la Cour Constitutionnelle comme le stipule la constitution de la République Gabonaise », a déclaré sur tweeter Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre des sports et ancien porte-parole du gouvernement.

« Une chose est certaine, ce n’était ni un sosie, ni un hologramme, mais bien Ali Bongo Ondimba himself. », a poursuivi le ministre avant de conclure « certains l’ont cru mort, d’autres ont souhaité qui ne revienne pas, mais Dieu en a décidé autrement : Ali Bongo Ondimba est bel et bien vivant. Il a présidé la cérémonie de prestation de serment des membres du gouvernement ce matin. »

A la fin de la cérémonie, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé a affirmé aux journalistes que la cérémonie s’était très bien déroulée, nous rapporte RFI.

«C’est un ouf de soulagement pour l’économie gabonaise qu’il soit parmi nous. Je demande aux opérateurs économiques d’être rassurés. Le président de la République et le Premier ministre sont aux commandes du pays », a pour sa part exulté le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga. « On a eu l’émotion de l’avoir parmi nous », a renchéri le ministre Francis Nkéa.

Le Conseil des ministres annulé

Le Conseil des ministres prévu après la prestation de serment a finalement été annulé. Aucune raison n’a été avancée. « Il a été renvoyé à une date ultérieure en attendant que les ministres prennent possession de leur ministère », a déclaré à Jeune Afrique Pierre-Claver Maganga Moussavou, le vice-président.

Reste désormais à savoir si le président Ali Bongo va rester à Libreville ou s’il va retourner au Maroc pour suivre paisiblement sa convalescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.