Gabon : Ali Bongo nomme un nouveau premier ministre et esquive la question du putsch

Le président de la république Gabonaise vient de décider de la nomination d’un nouveau premier ministre à la tête du pays. Cette nomination est intervenue tard dans la nuit de vendredi à samedi soit seulement quelques heures après l’entrée en fonction de l’Assemblée nationale. Toutefois, aucune mention du putsch manqué n’a été faite.

Gabon : Ali Bongo nomme un nouveau premier ministre et esquive la question du putsch - Bénin Web TV
Julien-Nkoghe-Bekale, nouveau premier ministre gabonais-©GMT

C’est donc officiel ! Le député Julien Nkoghe Bekale serait le prochain premier ministre du Gabon. C’est ainsi qu’aurait décidé Ali Bongo, le président de la république. Une annonce qui a été faite par le secrétaire générale de la Présidence, Jean-Yves Teale tard dans la nuit. Le nouveau premier ministre vient donc en remplacement à Emmanuel Issoze Ngondet, dont les fonctions étaient terminées ils y a quelques jours et qui assurait l’intérim en attendant ce moment, et devra aussi dans les brefs délais former un nouveau gouvernement. L’ancien premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet, a été nommé par le président au poste de médiateur de la République. Ceci, soit en reconnaissance de ses qualités de diplomaties ou en reconnaissance tout simplement à ses services rendus à la nation.

Le président Ali Bongo aurait pris toutes ces décisions alors qu’il est toujours hors du territoire nationale pour se remettre d’un AVC qui lui vaut plusieurs semaines d’hospitalisation. Notons que ces nominations interviennent quelques jours après une tentative de coup d’Etat dans le pays qui aurait évincé Bongo. Un putsch qui a été déjoué par les forces gabonaise selon les autorités qui refusent toujours d’aborder la question tout comme le président qui est resté muet depuis. Si le président arrive donc à prendre des décisions aussi importantes afin de redonner un nouveau souffle à la machine gabonaise, plusieurs personnes s’attendaient aussi à son mot relatif à la tentative d’éviction dont il a été victime. Que doit-on donc retenir du fait que le président évite d’aborder le sujet ? Question.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus