Election de Félix Tshisekedi en RDC: les résultats déjà contestés à l’interne comme sur l’échiquier mondial

Les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 de la République Démocratique du Congo proclamés par la Céni dans la nuit de ce mercredi 9 janvier 2019, donnant Félix Tshisekedi vainqueur font d’ores et déjà objet de contestations. Sur la scène politique congolaise, les opposants de Félix Tshisekedi dénoncent la partialité des résultats de même que la France et la Belgique qui balaient d’un revers de main les résultats de la commission électorale.

L’attente a été longue du côté de la salle Abbé Malumalu de Kinshasa dans la nuit du mercredi à jeudi mais, elle a enfin connu son épilogue suite à la proclamation des résultats de la Céni. Lesquels, donnent provisoirement la victoire avec plus de 8 millions des voix, soit environs 38% des suffrages exprimés à l’opposant Félix Tshisekedi, fils de l’opposant historique Étienne TSHISEKEDI depuis l’époque de Mobutu; devant Martin Fayulu (34,8%) et Emmanuel Shadary (23,8%) soutenu par le président sortant Joseph Kabila.

Si la déclaration de la Céni enchante le parti de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS-opposition) de Félix Tshisekedi, il n’en demeure pas moins que cette déclaration est loin de faire l’unanimité à l’intérieur du pays comme à l’extérieur. En effet, « des protestations ont été constatées dans certains quartiers de Kisangani ce matin dans la province du Tshopo, dans l’est de la RDC. Des barricades ont été érigées et des jeunes manifestent contre la victoire de Félix Tshisekedi. Le parti de Jean-Pierre Bemba, le MLC, parle de tirs entendus et de deux blessés », rapporte Rfi.

Pour Martin Fayulu, cette élection est « une honte ». « On a demandé les résultats bureau par bureau ». « Ces gens-là n’ont aucune compétence pour gérer le Congo », a déclaré sur RFI Martin Fayulu, avant de dénoncer un « putsch électoral ». Il déclare que l’« on a volé la victoire du peuple congolais ».

Sortant du cadre national, il faut souligner que les résultats proclamés par la Céni ne sont pas bien accueillis notamment par la France qui a appelé à plus de détails dans les résultats qui selon elle, étaient une surprise. De même, la Belgique, par le biais de son ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a exprimé ses doutes quant à la victoire du chef de l’opposition, Felix Tshisekedi : « Nous avons des doutes que nous devons vérifier et qui seront débattus dans les prochains jours au Conseil de sécurité », a déclaré Reynders.

Par ailleurs,  le chef de l’ONU, Antonio Guterres, appelle à « s’abstenir de toute violence ».

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

1 commentaire
  1. Valentin dit

    Election de Félix Tshisekedi en RDC: les résultats déjà contestés à l’interne comme sur l’échiquier mondial:
    Felix Tshisekedi vaiqueur? : « Nous avons des doutes que nous devons vérifier et qui seront débattus dans les prochains jours au Conseil de sécurité », a déclaré Reynders.
    Que fera t- on des resultats des elections de Mars 2019?
    Une question a laquelle il faudarit que Nangaa trouve une reponse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus