Côte d’ivoire: Debordo Leekunfa au coeur d’une nouvelle polémique

Après la tenue du Concert de la Réconciliation du 29 décembre 2018, finalement devenu concert de la “Renaissance” et qui a drainé plusieurs dizaines de milliers de fans, d’Arafat Dj et du Coupé Décalé, le promoteur du concert patron de la structure LTA Transport ne décolère pas. Ce dernier a lancé une poursuite judiciaire contre Debordo Leekunfa.

En effet, 13 jours après la tenue de ce concert, le patron de la structure LTA Transport, exige à l’ex acolyte de Dj Arafat qu’il doit payer pour ses sorties qui ont provoqué le retrait de plusieurs partenaires de poids à ce grand événement. « Les actes de sabotage qu’il a commis ne doivent pas rester sans conséquences. Il va les assumer », a-t-il prévenu et cela, avant et après la date du 29 décembre dernier. Avec, à l’appui, les différentes factures liées aux dépenses effectuées pour la réussite du concert, le promoteur avait décidé de porter cette affaire en justice.

Ainsi, depuis plusieurs heures, les huissiers du promoteur exercent une réelle pression sur Debordo Leekunfa. Pour ces hommes de droit, le patron en chef de la Légion doit verser la somme de 40.500.000 FCFA à leur client pour « non-respect de contrat après avoir perçu un cachet de 13.500.000FCFA », soutenue de dommages et intérêts que l’on évalue à 27.000.000 FCFA. Cela, au risque de voir cette affaire portée devant les autorités judiciaires. Un véritable casse-tête pour Séry Digbeu Patrick alias Debordo Leekunfa qui, nous le souhaitons, va trouver une solution à ce problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.