Bernard Houdin: « Laurent Gbagbo va bientôt rentrer au pays et peut être candidat en 2020 »

Après son acquittement, l’ex-chef d’Etat ivoirien Laurent gbagbo va bientôt rentrer au pays. C’est du moins ce qui ressort de la nouvelle déclaration de Bernard Houdin, qui est son conseiller spécial, qui a publié, aux éditions Max Milo, « Gbagbo, un homme, un destin ».

La remise en liberté décidée ce mercredi 16 janvier 2019 à la Cour Pénale Internationale pour l’ex-président de la côte d’ivoire, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé poursuivis pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, suscite maintes interrogations. Laurent Gbagbo va-t-il rentrer au pays ou prendrait-il une autre destination ? Va-t-il poursuivre sa lutte politique et notamment se positionner pour la prochaine élection présidentielle de 2020 en Côte d’ivoire ? A ces interrogations, d’aucuns évoquent la probabilité du retour au bercail de l’ancien président Laurent Gbagbo. C’est le cas de Bernard Houdin, qui est son conseiller spécial, et qui a publié, aux éditions Max Milo, « Gbagbo, un homme, un destin ». Contacté par Rfi, Bernard Houdin a affirmé que Gbagbo sera en position de rentrer en Côte d’Ivoire d’ici quelques mois.

 « Comme je vous dis, tout cela, ce sont des combats d’arrière-garde qui peuvent prendre quelques semaines ou quelques mois. Mais cela n’empêchera pas que dans un délai très court, maintenant, qui se compte en quelques mois au maximum, le président Gbagbo sera en position de rentrer en Côte d’Ivoire et d’y jouer le rôle central qu’il n’aurait jamais dû quitter », a-t-il déclaré. 

Il ajoute notamment que le plus « aimé » de Yopougon, va jouer un rôle central une fois au pays, tant sur la scène politique et promouvoir la paix et l’union nationale: « Le président Gbagbo peut être candidat. Il a toutes les capacités pour l’être. Je pense que depuis 2011, la situation qu’on a faite et le sort qu’on a voulu faire au président l’ont rendu beaucoup plus populaire que jamais et que dans une élection, le fait d’être populaire n’est pas négatif pour un résultat positif », a-t-il ajouté.

Cependant, pour les avocats de l’Etat ivoirien, l’important est que Laurent Gbagbo reste à la disposition de la justice et peu importent les modalités

Pour rappel, la chambre, à la majorité (avec l’opinion dissidente de la juge Herrera Carbuccia), a rejeté, la requête présentée par le procureur de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en détention. La CPI a donc acquitté l’ex-président et son ministre Charles Blé Goudé, et a ordonné leur remise en liberté ce mercredi 16 janvier 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus