Bénin – Procès Icc-Services: une bougie achetée à 41 millions selon le Procureur Togbonon

Les accusés dans l’affaire Icc-Services se sont à nouveau retrouvés à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) pour la suite du procès ce vendredi 11 janvier 2019. Invité à la barre, les promoteurs de la structure Icc-Services ont été interrogés sur certains chiffres que détient le Procureur spécial de la CRIET.

Après une première suspension due à l’absence de la plupart des avocats de la partie civile et de la défense, le procès a repris avec les promoteurs de Icc-Services à la barre. Le Procureur spécial cherche à savoir le montant minimum et maximum que la structure recevait comme dépôt. A cette interrogation, Guy Akplogan dit ne pas être en mesure de donner un montant précis. Néanmoins, il estime le montant minimum à environ 150.000 FCFA et le montant maximum à 10 millions de FCFA.

Reprenant la parole, le Procureur spécial, Gilbert Togbonon affirme que selon les chiffres de l’INSAE, la structure a collecté une somme de 109 milliards FCFA. Guy Akplogan conteste ce montant, mais le Procureur poursuit en indiquant qu’une dame a placé la somme de 189 millions de FCFA et s’est retrouvée avec plus de 200 millions de FCFA comme intérêts. Mais ce qui a le plus attiré l’attention de l’assistance au début de cette audience c’est le coût de la bougie achetée lors d’une action de grâce. Selon le Procureur spécial, Emile Tégbénou et ses compagnons auraient payé cette fameuse bougie à 41.000.000 FCFA.

 

3 commentaires
  1. Valentin dit

    Procès Icc-Services: une bougie achetée à 41 millions selon le Procureur Togbonon:
    Reponse donnée a la damande de savoir combien la structure recevait comme depot? Guy Akplogan dit ne pas être en mesure de donner un montant précis. Néanmoins, il estime le montant minimum à environ 150.000 FCFA et le montant maximum à 10 millions de FCFA.
    Et pourtant Emile Tégbénou et ses compagnons auraient payé cette fameuse bougie à 41.000.000 FCFA.

  2. Valentin dit

    Voila comment des analphabetes des finances ont delapidé l’argent des autres.
    Sans compter ce que certains ministres malhonnetes leur prenait gratuitement par semaine.
    N’est ce pas triste d’entendre cela et que ce soit des cadres béninois qui aident a délapider des biens d’autrui sans vergogne

  3. Valentin dit

    Le Procureur spécial, Gilbert Togbonon affirme que selon les chiffres de l’INSAE, la structure a collecté une somme de 109 milliards FCFA. Guy Akplogan conteste ce montant.
    Nous pouvons alors conclure que ce monsieur ne savait meme pas ce qu’il faisait . ET qu’il n’avait meme pas le controle de la gestion ni des gains ni des remboursement des interets.
    Ils etaient tous devenu fous des sommes qu’ils amassaient sans trop d’effort

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus