Bénin – Procès Icc-Services: l’ex AJT fait monter la tension dans le rang des avocats

Dans le cadre du procès Icc-Services, l’ex Agent judiciaire du trésor (AJT), Sévérine Lawson, a poursuivi sa déposition lors de l’audience de ce mercredi 16 janvier 2019. Acculée de questions de la part des avocats, elle donne des réponses qui visiblement, ne convainquent pas ceux-ci.

La tension monte dans le rang des avocats à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET). Pour certains avocats, la présidente du Comité de suivi de la crise Icc-Services ne répond pas véritablement aux questions qui lui sont posées. La première pomme de discorde entre elle et les hommes en toges est le montant gagné par les membres du Comité qu’elle a dirigé.

Sur cette question, la réponse apportée par l’ex AJT n’a pas convaincu Me Orounla. Selon l’avocat, Sévérine Lawson développe des idées sans pour autant répondre concrètement à la question. Une attitude qui, selon Me Orounla, aggrave son état de santé. Il exprime ainsi sa colère face aux déclarions de la présidente du Comité de suivi de la crise Icc-Services. Mais cette dernière fait savoir qu’elle ne voulait nullement faire diversion sur la question.

Elle finissait à peine de parler, quand un autre avocat la relance sur les objectifs assignés au Comité de suivi. Sur cette question, Sévérine Lawson a voulu qu’une lecture soit faite du rapport réalisé sur les structures de placement de fonds. En émettant ce souhait, elle estime que les différentes parties présentes au procès disposent dudit rapport. Mais les avocats n’ont pas pris la chose de la sorte, ils piquent une colère et dénoncent le fait que le document ne soit pas communiqué au préalable à la Cour. L’un d’entre eux est même allé loin en insinuant que la Cour « caresse » Sévérine Lawson dans le sens du poil. Une affirmation balayée du revers de la main par le président de la Cour.

2 commentaires
  1. Dohoungbo Jean De Dieu dit

    Cette hisroire n’est que de la salade.. Que la justice se donne à un autre dossier plus important.. Les individus ont bouffé argent des pauvres,et aujourd’hui on les presentes ….
    Tout contre faire rien ne sera payé et ils seront en liberté…
    C’etait la naiveté du peuple qui a conduit à cela. Je ne juge personne et passons à autre chose..

  2. Amelagbe dit

    On eut aime que le sieur Orounla s’interroge aussi bruyamment sur les salaires des ministres de Talon que lui caresse dans le soin du poil, pour ne pas dire lecher…
    En quoi les indeminites payees a la commission relevent des responsabilites des escrocs, et en quoi cela releve des reparations …
    Quand on nomme un liquidateur en procedure commerciale, le liquidateur est paye sur les biens du failli…
    C’est vrai que l’AJT n’etait pas liquidateur, mais l’assimilation est possible et il faut qu’Orounla arrete de nous divertir dans ce theatre tragi comique que nous offre la CRIET de Talon

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus