Bénin – Procès Icc-Services: les troublantes révélations du pasteur Michel Alokpo

Le Procès Icc-Services continue à la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) avec son lot de révélations et de contradictions. Pour le compte de la journée du vendredi 04 janvier 2019, c’est le pasteur Michel Alokpo, ancien chargé de mission du ministre Armand Zinzindohoué qui a attiré l’attention des juges, des avocats et du public.

Apparu à la Cour par surprise, car n’ayant pas été convoqué, Michel Alokpo a déclaré qu’il avait des choses à dire qui pourraient aider la Cour dans sa recherche acharnée de la vérité. Il a été donc appelé à la barre pour dire sa  version des faits. A l’entame de son intervention, il évoque ses rapports avec l’un des promoteurs de la structure Icc-Services. Il s’agit d’Emile Tégbénou qu’il dit avoir connu lors de l’inauguration d’une église.

J’ai été invité par mon ministre pour l’inauguration d’une église construite par Émile Tégbénou. À la fin, le ministre m’a demandé de le suivre chez Tégbénou pour prendre un repas. J’ai été par la suite invité pour une autre inauguration et j’ai refusé parce que je suspectais les relations entre le ministre Zinzindohoué, le pasteur Sogbossi et Émile Tégbénou. Je voyais régulièrement Émile Tégbénou et le pasteur Sogbossi au cabinet du ministre Zinzindohoué.

Michel Alokpo

Selon ses dires, le pasteur Sogbossi servait de relais dans la sensibilisation pour la structure Icc-Services. “Sogbossi était le représentant de Émile TEGBENOU dans les églises. C’est lui qui sensibilise les fidèles pour aller placer de l’argent à Icc Services”, a-t-il affirmé. Plus loin, il jure qu’il y a eu une forte complicité entre le ministre Armand Zinzindohoué, le pasteur Sogbossi et Emile Tégbénou.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin – Procès Icc-Services: l’ex directeur des renseignements de Yayi interrogé[/su_heading]

En ce qui le concerne, il dit ne pas avoir joué un grand rôle dans cette affaire. “Je suis observateur dans ce dossier mais je ne suis pas témoin des faits. Je me suis retrouvé une fois avec le Chef de l’Etat avec une forte délégation en présence de Marcellin Zannou. On y était pour saluer le pasteur Agbaossi qui était malade. Armand Zinzindohoué sait que je ne m’associe pas aux faux et donc ne peut pas me mettre en contact avec Émile Tégbénou. Je n’ai vu qu’une seule fois Émile Tégbénou au domicile du chef de l’Etat pour les séances de prière”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, l’homme de Dieu évoque une somme de 125 millions que le gouvernement d’alors aurait envoyé annuellement aux églises. Selon ses dires, c’est lui qui était chargé de retirer les sous en espèce et de faire le partage aux églises. Face à cette déclaration, le Procureur spécial de la CRIET rappelle au déposant qu’il s’agit d’une infraction vis à vis de la loi sur le blanchiment d’argent et qu’à tout moment, on pourrait y revenir afin d’engager des poursuites.

9 commentaires
  1. Magbedo dit

    MICHEL ALOKPO doit se taire, il n’a surpris personne avec ses déclarations. Ils se connaissent, ils ont mis DIEU devant pour faire de n’importe quoi dans ce pays. Il oublie son passage à la CENA.

  2. Zigjunior dit

    Il est juste en service commandé. Lui Alokpo qui n aime pas le faux. On aura tout entendu. Les gens nous prennent pour des amnesiques.

  3. Véronique Eleonore dAlmeida dit

    Ce dit Pasteur en a suffisamment profité aussi, continue t’il de faire à travers son ONG, des dons de jouets aux enfants à la veille de Noël ?
    Arrogant il avait été à cause de sa position. Il cherche à se blanchir pour trouver une place auprès de la Rupture. Adjotoleeee

  4. Souley Malou dit

    Ce procureur dit spécial est vraiment très spécial.
    Il s’émeut pour 125 millions, quand 400 millions le laissent de marbre !!!!
    Il faudra un jour des cours encore plus spéciales pour juger tous ces criminels déguisés.

  5. marc 13 dit

    mr le procureur vos yeux brillent sur 125 millions que l etat donne aux eglises et vous califiez cela de blanchissement de capiteaux, et les 400 millions, les 500 millions offert aux inistres de dantokpa pour un degat degat moins 300millions c est noircissement de capiteaux? l objectif de votre jugement c est comment faire pour detruire yayi boni afin de ne pas avoir de competiteur pour toujours etre reelu parce que la gouvernance est mauvaise de votre part .rappelez vous de ces propos << quand l intelligence depasse le forum c est la mediocrete qui s instale et tout finit par la dictature…

    1. KAF dit

      J’aime

  6. KAF dit

    Le procureur rupturien vous voyez, écoutez bien des vérité, mais comme ceux que vous voulez détruire, renverser, chasser ne sont pas encore sous vos mais, vous continue par continue par rester aveugle, sou. Votre gouvernement sera jugé aussi un jour !!!

  7. Enfant de Dieu dit

    Que Dieu pardonne Mr alokpo Michel.
    S’il est vraiment pasteur qu’il dise la vérité eu lieu de vouloir plonger Armand zinzindohoué

  8. Isabelle Azadji dit

    Qui ne connaît pas cet Pasteur qui en réalité est adore mamon et non Dieu. Faites toujours les manigances. Certains agissent comme s’ils ne sont pas dans cette république le Bénin. En effet nous y sommes tous. Si nous vegetons et acceptons ces situations déplorable avec une démocratie qui est tombée plus bas, personne ne sera épargnée de la misère qui sévira. Soit les comédiens soit les spectateurs nous vivons tous cette misère. Le problème ne se pose donc pas continuez seulement ! Nous souffrirons tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.