Bénin: Mgr Antoine Ganyé demande à Patrice Talon, l’amnistie pour les opposants exilés ou en prison

A la faveur de la célébration de ses noces d’or sacerdotales qui s’étaient tenues ce Dimanche 6 Janvier 2019 à Sèdjè-Denou, l’ancien archevêque de Cotonou, Monseigneur Antoine Ganyé a attiré l’attention du président Patrice Talon sur la paupérisation grandissante des Béninois.

L’ancien archevêque de Cotonou à la retraite, Monseigneur Antoine Ganyé est préoccupé de la situation de paupérisation de plus en plus prononcée de la majorité des Béninois. Cette préoccupation, il l’a exprimé ce dimanche 6 janvier 2019 à la faveur de la célébration de ses noces d’or sacerdotales. Ne pouvant rester indifférent à la situation de misère que vivent bon nombre de Béninois, le prélat a attiré l’attention des gouvernants sur la situation de la plupart de ses compatriotes en dépit  du taux de croissance de 7% annoncé par le chef de l’Etat lors de son message sur l’état de la nation.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin – 2019, année à forte charge électorale: 1er test pour le pouvoir Talon [/su_heading]

Mgr Antoine Ganyè est en effet assez préoccupé et s’interroge sur le sens du contraste entre le taux de croissance ascendant annoncé par le président de la République et la situation socio-économique préoccupante. Pourquoi l’économie du pays est en pleine croissance et que la courbe de  pauvreté continue-t-elle de grimper? Comment expliquer ce paradoxe et y apporter une solution satisfaisante pour l’ensemble de la population, s’interroge  l’Archevêque émérite de Cotonou. Pour lui, il urge de trouver des réponses à ce paradoxe pour relever la courbe du bien-être individuel.

E comme pour donner des pistes de réponses à cette situation de paupérisation, Monseigneur Antoine Ganyé demande au chef de l’Etat de porter son assistance aux promoteurs d’entreprises en difficulté et d’accorder une “petite amnistie” pour certains de ses concitoyens.

“..Je lui demande une petite amnistie pour nos frères qui sont ses frères et nos sœurs qui sont ses sœurs et qui sont en prison ou qui sont en Europe” demande Mgr Ganyé

L’homme de l”Eglise reconnait que sa requête est difficile à mettre en oeuvre mais pas impossible pour le chef de l’Etat. Pour le prélat , le président Patrice Talon prouvera sa force et sa grandeur en accédant à cette requête , car estime t-il, “c’est lorsqu’on réalise des choses difficiles qu’on est en réalité fort”.

4 commentaires
  1. Magbedo dit

    C’est bien Mon Seigneur votre proposition. Mais serait aussi bien de votre part de dire la vérité à ce peuple. Surtout à une certaine partie de la population Béninoise qui est trop paresseuse. Etes vous content de voir une population qui était sans eau potable, sans électricité, sans soins de santé efficace? Ne cachons plus la vérité aux vaillantes populations.

  2. Seka dit

    Monseigneur demande pas plus ni moins une prime pour les grands voleurs de la République. Des voleurs qui ont fui le pays pour se soustraire à la justice!!! Observe-t-il un peu le procès icc-services? Très difficile de le traiter d’impartial avec ses commentaires aussi tendancieux.
    Une démarche triste et indigne d’un homme d’église de son rang.

  3. Ricky dit

    Cher Seka arrête de traiter monseigneur indigne dans ses propos. De l’amnistie n’est rien de mauvais, car c’est celle divine qui continue de nous faire vivre tous autant que nous sommes. l’évêque à aussi gérer des hommes pendant au moins 48 huit ans. Tous on soutien Talon, mais il peut agir autrement pour les punir. L’église à toujours sévi mais pas comme le fait les dirigeants d’État. On ne sévi pas pour régner en maître comme le fait Talon. On sévi pour rétablir la justice.

  4. Tanabou dit

    Les voleurs de la République ? Qui sont-ils ? On peut soutenir, mais reconnaissons que le prince actuel et ses vaisseaux ne sont pas moins “voleurs” que les exilés. L’obstacle pour que les populations aient l’eau potable, c’est qui? Les machines agricoles, c’est qui? L’avion présidentiel, c’est qui? Le nouveau siège de l’Assemblée, c’est qui? Etc.
    Mgr Ganyé ne plaide que pour la réparation dans le pardon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus