Bénin – législatives 2019: afin de porter les FCBE, Yayi Boni sera candidat dans la 8e circonscription

L’ancien Président Boni Yayi sera bel et bien candidat aux Législatives de 2019. Selon plusieurs sources bien introduites contactées par BENIN WEB TV, l’ancien président de la République a décidé de s’aligner dans la course au législative.

Alors que ses deux principaux secrétaires nationaux sont en exil, le Président d’honneur des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) n’avait pas d’autres choix que de se présenter pour tirer le plus haut possible, sa famille politique. Bien évidemment, il a choisi de se porter candidat dans la 8e circonscription regroupant Pèrèrè, Parakou, Tchaorou et N’dali , lui-même étant originaire de la commune de Tchaorou.

La grande majorité des membres du parti FCBE souhaitaient que Yayi Boni soit candidat afin de pouvoir bénéficier de sa stature. C’est donc avec beaucoup d’excitation que la nouvelle fut accueillie. C’est dans cette ambiance que se multiplient les apparitions publiques de l’ancien Président afin de faire monter la pression avant l’annonce officielle de sa candidature. A Parakou, les principaux lieutenants du Président rallient les troupes et préparent le terrain. La 8e circonscription étant la place forte de ces législatives, il n’y a donc pas le droit à l’erreur. Alors que le parti FCBE a décidé d’aller seul aux législatives, il n’empêche que les groupes de l’opposition travaillent ensemble et ont bien accueilli le choix de candidature de Yayi Boni.

Un défi de taille pour le pouvoir en place

Du côté de la mouvance Présidentielle, tous craignent depuis longtemps une candidature de Yayi Boni. C’est d’ailleurs ce qui pourrait justifier il y a quelques mois, de la tentative d’introduction d’une loi sur le statut d’ancien Président. Il faut dire que Yayi Boni a une capacité à faire campagne et à mobiliser inégalée jusque là.

Consciente des enjeux, la mouvance prépare une liste électorale à la hauteur du défi que propose Yayi Boni. Le Ministre Abdoulaye Bio Tchane est sollicité pour répondre au défi même si celui-ci a subi en 2011, une terrible humiliation lors des Présidentielles. Rachidi Gbadamassi quant à lui souhaite relever le défi mais dans son cas, c’est plutôt Patrice Talon qui douterait de sa capacité. Mais peu importe la personne proposée en challenger, la lutte sera à coup sûr passionnante à observer.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

5 commentaires
  1. Seka dit

    Il offrira enfin l’occasion de lui dire des vérités sur le terrain en tant que simple candidat et d’égal à égal. Super!!!!

  2. Quartier crnétin dit

    Yayi n’a pas fini de « manger la honte » . Qu’il se porte candidat a Cotonou

  3. Jacob NONDOHOUNDE dit

    Président de l’assemblée nationale de la 8e législature serait-il yayi boni?

  4. Hounsou Segbegnon Antoine dit

    Pauvre crétin. Mais quelle Afrique ?
    Si vous n’avez pas honte, au moins pensez au à ce que pensent les autres de vous.  » ancien président de la république candidat aux législatives  »
    Quand allez vous laisser la place aux jeunes. En tout cas si vous ne lâchez pas les affaires, elles finiront par vous lâcher. À bon entendeur demi mot oh! Mon roi boni 1er

  5. AROUNA BADAROU dit

    On est prêt pour le président yayi même si c’est dans un trou on est prêt

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus