gaetane

Bénin – Guerre froide entre RE et USL: une mystérieuse vidéo qui aggrave la situation

Le parti Restaurer l’Espoir (RE) et l’Union Sociale Libérale sont visiblement encore loin de fumer le calumet de la paix. Malgré les appels au calme lancés par certains ténors de l’opposition, les deux camps n’en démordent pas. 

L’ancien ministre de la défense du gouvernement Talon ne cachent plus son mécontentement envers le parti Union Sociale Libérale (USL) de Sébastien Ajavon. Dans une vidéo qui circule depuis quelques heures, on voit Candide Azannaï s’attaquer vertement au Président d’honneur de l’USL. Comme à son habitude, l’homme a été très amer avec des propos chocs qui jettent du discrédit sur le parti avec lequel il était en négociations.

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Bénin – Guerre froide au sein de l’opposition: Guy Mitokpè livre sa part de vérité[/su_heading]

Dans cette vidéo, visiblement enregistrée lors d’une rencontre entre l’homme et ses militants, Candide Azannaï dénonce « l’arrogance financière » affichée par certains responsable du parti USL. Selon ses dires, cela fait partie des facteurs qui ont rendu l’attente difficile entre son parti et la vague bleue de Sébastien Ajavon. Il signe et persiste qu’il ne se laissera jamais avoir par cette manœuvre qui met en avant l’argent. Il n’est donc pas prêt à se soumettre à cette exigence, et invite par la même occasion, ses militants à adopter la même attitude. Par contre, Candide Azannaï se dit prêt à se battre pour le retour du leader charismatique de l’USL, en exile depuis plusieurs mois.

Ces événements interviennent à un moment où les forces de l’opposition expriment leur souhait d’affronter en rang serré, les prochaines législatives. Un vœux qui risque de ne pas se réaliser avec cette guerre sans merci entre Candide Azannaï et Sébastien Ajavon. En tous cas, pour le moment, il a du plomb dans l’aile, et sauf retournement de situation, la formation d’une liste unique au sein de l’opposition semble désormais difficile à réaliser. Pendant ce temps, la mouvance dans sa multiplicité de blocs gagne du terrain et envahissent les contrées du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.