@Challenges

Bénin – Évaluation intellectuelle des enseignants: l’ultime appel de Kakpo Mahougnon face à la résistance

Tout est fin prêt pour la tenue effective ce Samedi 12 Janvier 2019 de l’évaluation  des enseignants du secondaire. Mais dans le rang de ces derniers, le mot d’ordre de boycott desdites évaluations reste plus que d’actualité.

Face à la résistance des enseignants du secondaire pour participer à l’évaluation intellectuelle décidée par le gouvernement du président Patrice Talon pour diagnostiquer les maux qui minent ce sous secteur de l’enseignement, le Professeur Kakpo Mahougnon, ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle était sur les plateaux de la chaîne du service public de l’ORTB ce Jeudi 10 Janvier 2019 pour exposer le bien-fondé de cette évaluation et lancer un ultime appel aux enseignants.

Pour le ministre Kakpo mahougnon, l’exercice qu’il vient faire consiste à éclairer davantage les enseignants qui sur la base de mauvaises informations continuent à opposer de la résistance.  Selon lui, les vraies informations à retenir sur les réelles motivations de ces évaluations et l’exploitation qui en sera faite réside dans la volonté du gouvernement à apporter des réponses idoines aux maux de ce sous-secteur pour améliorer la qualité de la formation.

Cette évaluation des enseignants du secondaire procède de la volonté du gouvernement béninois de prendre et d’assumer les responsabilités qui sont les siennes s’agissant de l’avenir de notre pays, du système éducatif, de la carrière des enseignants et de la formation des enfants béninois.” explique-t-il.

A l’en croire; un système éducatif contre-performant est plus dangereux pour une nation qu’une bombe atomique vu les nombreux dégâts qu’une éducation de bas niveau peut induire dans les divers secteurs de la vie . C’est en cela; poursuit-il que nous invitons les enseignants à la modération et à l’acceptation de cette évaluation dont la finalité est de poser les diagnostics réels en ce qui concerne les besoins de notre système éducatif.

Le processus d’organisation, explique-t-il est très avancé. Les centres de composition sont déjà identifiés, ainsi que le matériel lourd et le personnel. Tout se passera dans les meilleures conditions, rassure-t-il. Ce qui est en train de se faire, c’est pour l’avenir de notre école, de nos enfants. Nous invitons les enseignants à l’acceptation de ces évaluations qui sont prévues pour le samedi 12 Janvier prochain, lance le ministre à l’endroit des enseignants résistants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.