Bénin: David Koffi Aza concrétise une alliance stratégique entre Talon et les dignitaires du vodoun

La 26è édition de la célébration des religions endogènes marque un nouveau tournant. Réunis ce Jeudi 10 Janvier 2019 à Bohicon, le conaceb présidé par le professeur David Koffi Aza s’engage résolument au côté du président Patrice Talon et son gouvernement comme un allié stratégique.

Les gardiens de la tradition célèbrent ce Jeudi 10 Janvier 2019, la 26è édition de la fête des religions endogènes. Devenue une tradition depuis 1994, l’édition de cette année revêt une particularité pour les dignitaires, membres du Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin (CONACEB), présidé par le professeur David Koffi Aza.

Réunis en effet ce jour à Bohicon pour les manifestations entrant dans le cadre de cette célébration, les gardiens des cultes endogènes sont arrivés à la conclusion qu’avec le discours du 16 Décembre 2016, où le président Talon a reconnu devant le monde entier l’importance de la culture vodoun, il devient ainsi pour les membres du conaceb celui qui a définitivement « proclamé la renaissance des cultes endogènes au Bénin ». Comme prime à l’audace du chef de l’Etat qui a concrétisé à travers des actes forts, la renaissance des religions endogènes; le conaceb s’engage dans un partenariat stratégique avec le gouvernement et son chef.

A en croire David Koffi Aza, l’organe qui regroupe aujourd’hui l’ensemble des dignitaires du culte vodoun des 12 départements du Bénin s’engage désormais à côté du chef de l’Etat, le président Patrice Talon. Devenus ainsi alliés du président de la République, les pratiquants des cultes endogènes entendent prendre par à la construction de la Nation.

« Le Conaceb entend prendre une part active dans le processus de la mise en œuvre des réformes du gouvernement, surtout en ce qui concerne les cultes endogènes, le tourisme en général et le tourisme religieux en particulier » martèle David Koffi Aza

Pour le praticien du fâ, David Koffi Aza, cette détermination du conaceb à contribuer au développement du pays au côté du président Patrice Talon est la reconnaissance de tous les dignitaires des religions endogènes à un homme qui depuis 2016 a lancé un important plan de relance du tourisme et  de restauration de certains palais royaux. Il a également pesé de tout son poids il y a quelques mois pour le retour de certaines œuvres d’arts pillées sous la colonisation. C’est l’importance qu’il a ainsi accordé aux religions traditionnelles et la place qu’il a reconnu au vodoun qui lui vaut ce soutien des dignitaires des religions endogènes, précise le président du conaceb, David Koffi Aza.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus