---Publicité---

Togo: la coalition de l’opposition annonce de nouvelles stratégies de lutte

En conférence de presse mercredi 26 décembre, au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), la coalition des 14 partis d’opposition, la C14, a déclaré avoir fini une phase de la lutte et compte en enclencher une nouvelle avec plus de mobilisation et de détermination, rapportent les médias locaux.

La C14 a fait un bilan positif de ses actions menées depuis le 19 août 2017 jusqu’à ce jour, selon la coordonnatrice de la coalition Brigitte Adjamagbo-Johonson. Elle estime que ce bilan a été réalisé grâce à la mobilisation et la détermination du peuple togolais. Le regroupement politique a donc décidé de continuer la lutte en usant de nouvelles stratégies. « Le message que nous voulons faire passer est que nous abordons une nouvelle phase de la lutte », a déclaré la coordinatrice. Parlant des législatives passées, elle estime que la mission, celle de les empêcher, a été un succès contrairement à ce qui se dit. « Nous avons dit que nous allons empêcher ces élections par des moyens légaux. Nous l’avons fait, et les Togolaises et les Togolais l’ont fait. Il n’y a pas de victoire pour UNIR. UNIR sait que c’est une victoire à la Pyrrhus. Une victoire dont on ne peut rien faire et qui affaiblit plutôt que ça ne renforce », a ajouté Adjamagbo-Johnson.

--- Publicité---

 « C’est un échec pour UNIR et un grand succès pour le peuple togolais et tous ceux qui luttent pour le changement au Togo », a-t-elle martelé avant de rassurer que la C14 n’entend pas s’arrêter en si bon chemin car, selon elle « la lutte monte en puissance. Elle se réorganise, elle s’enrichit. Nous commencerons par la marche du 12 janvier ».

Il va sans dire que, limités seulement aux marches et rassemblement, la stratégie de la coalition va muter et de nouveaux moyens de lutte pourraient faire leur entrée. Pour ce faire, les opposants ont encore une fois appelé la population à continuer à se mobiliser derrière eux. « Je voudrais exhorter encore une fois, tous les Togolais, tous mes concitoyens et concitoyennes à répondre massivement à cet appel que nous lançons pour le 12 janvier. La marche du 12 janvier doit être une marche mémorable par son intensité, mais aussi par sa couverture. Elle doit aller au-delà des chefs-lieux et se tenir dans les villages », a conclu Brigitte Adjamagbo-Johnson.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus