Tensions entre Emmanuel et Brigitte Macron: l’Élysée répond enfin aux bruits de couloir

Suite à la tension entre le couple présidentiel français Brigitte et Emmanuel Macron qui a suscité de vives polémiques, l’Élysée a tenu à faire une mise au point.

Tel leur quinquennat, Emmanuel Macron traverse une grosse crise depuis quelques semaines. Les médias français rapportent que le lien serait complètement rompu entre le président de la République et son épouse. La crise a été dévoilée en octobre 2018 par Frédéric Helbert, ex-journaliste pour Europe 1 et BFMTV, qui a annoncé sur les réseaux sociaux un échange houleux entre la première dame et son époux. «Il faut arrêter les conneries maintenant », aurait réprimandé la première dame avant de claquer la porte de l’Elysée pour se réfugier au Touquet.
[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi :Brigitte Macron dans la tourmente: qui sont ces deux « garçons » qui la suivent? [/su_heading]
Une polémique à laquelle s’ajoute aujourd’hui, la colère des Gilets jaunes. Comme si cela ne suffisait pas, Brigitte Macron a été attaquée pour avoir porté un manteau hors de prix. Aussi, doit-elle faire face à  de nouvelles attaques visant sa famille, notamment son neveu Jean Trogneux, qui subit de graves menaces alors qu’il dirige une chocolaterie à Amiens. «On crache sur la vitrine des magasins. On raconte aux salariés qu’ils ont un salaud de patron. Des vendeuses arrivent en pleurs dans mon bureau  », a-t-il confié au Parisien.
[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi : Meghan Markle et le prince Harry: Samantha se moque de leur carte de Noël (photo) [/su_heading]
Mais contre toute attente, il s’agit des bruits de couloir auxquels l’Élysée a fini par répondre. «N’importe quoi ! Si elle a quelque chose à lui dire, elle n’a besoin de personne, affirme le palais présidentiel selon des propos rapportés par Closer. Il faut arrêter les fantasmes, le président de la République ne prend pas sa femme pour une conseillère occulte» a fustigé l’Elysée comme pour balayer d’un revers de la main, les rumeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus