Somalie: l’armée américaine tue 62 personnes dans un raid aérien

L’armée américaine a déclaré avoir tué 62 militants d’islamistes dans le cadre de six frappes aériennes dans les environs de Gandarsh, dans la province de Banaadir, dans le centre-sud de la Somalie. Le commandement de l’armée pour l’Afrique (Africom) a déclaré que quatre frappes ont été menées samedi, faisant 34 morts, et deux autres dimanche, tuant 28 personnes, indiquent les médias étrangers.

« Le Commandement de l’Afrique et nos partenaires somaliens ont mené ces frappes aériennes pour empêcher les terroristes d’utiliser des zones isolées comme un havre de paix pour tracer, diriger, inspirer et recruter pour de nouvelles attaques », a déclaré Africom dans un communiqué. Les frappes aériennes, parmi les plus meurtrières cette année, n’ont tué aucun civil, selon le communiqué. « À ce stade, nous estimons que ces frappes aériennes n’ont blessé ni tué de civils. »  Les États-Unis mènent des frappes aériennes régulières en Somalie pour soutenir un gouvernement qui a l’appui de l’ONU dans ce pays, qui lutte depuis des années contre l’insurrection d’Al Shabaab. Le mois dernier, l’armée américaine a déclaré avoir tué 37 militants.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus