gaetane

Joseph Kabila, le grand absent du mini-sommet de Brazzaville

Le mini-sommet de mercredi 26 décembre organisé à Brazzaville et qui a réuni les chefs d’Etat de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et d’autres représentants de gouvernement de la région, était destiné à débattre de la question des élections en RDC, à quelques jours de cette échéance.

Les présidents Congolais Denis Sassou n’Guesso, Angolais Joao Manuel Gonçalves Lourenço, Namibien Hage G. Geingob, Zambien Edgar Chagwa Lungu et Botswanais Mogweetsi Eric Keabetswe Masisi, étaient présents à ce mini-sommet de Brazzaville qui leur a donné l’occasion de lancer un appel à la classe politique et la société civile de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’apaisement pour l’organisation d’une élection libre, démocratique et transparente. Les cinq chefs d’Etats présents ont aussi exprimé leurs vives préoccupations relatives aux violences enregistrées pendant la campagne électorale dans ce pays en déplorant la destruction de plusieurs machines électorales par un incendie dans un entrepôt de la CENI.

Il faut noter que plusieurs personnalités ont été invitées à ce mini-sommet extraordinaire dont le président de la république démocratique du Congo, Joseph Kabila. Mais ce dernier, n’a pas fait le déplacement chez son voisin, pays hôte de la rencontre. Les élections en RDC ont été plusieurs fois reportées depuis 2016 et, prévues pour se dérouler le 23 décembre passé, elles ont été encore reportées d’une semaine puis, dans certaines localités en proie à la violence et l’épidémie d’Ebola, à mars 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus