Gabon – Ali Bongo: le discours du Nouvel an à la Nation se fera depuis le Maroc

Ali Bongo Ondimba qui séjourne au Maroc pour une période de rééducation suite à un AVC, depuis le 28 novembre, s’adressera bel et bien aux gabonais dans son traditionnel discours à la Nation. Le président fera ce discours du Nouvel an depuis Rabat où il se trouve en convalescence, a appris mercredi 26 décembre l’AFP de source proche de l’entourage du chef de l’Etat.

Ce sera la première prise de parole de M. Bongo depuis qu’il a été hospitalisé le 24 octobre en Arabie saoudite à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC). « Le président s’adressera aux Gabonais » pour leur présenter ses vœux de Nouvel an et, en attendant son retour au Gabon à une date qui n’a pas été précisée, « il a chargé le Premier ministre (Emmanuel Issoze Ngondet) de répondre aux attentes de la population » gabonaise, a indiqué une source proche de l’entourage du chef de l’Etat dont a connaissance AFP.

Le président Ali Bongo a été victime d’un AVC, peu de temps après son arrivée à Riyad, le 24 octobre 2018. Après avoir été traité sur place, le président gabonais Ali Bongo s’était rendu, mercredi 28 novembre à Rabat pour une période de « courte convalescence », selon une annonce de son épouse sur Facebook. La même source annonçait l’amélioration de son état de santé et son intention de travailler sur les dossiers prioritaires dès son arrivée à Rabat où il sera rejoint par ses collaborateurs. La proposition de séjourner à Rabat pour sa convalescence a été faite par le Roi Mohammed VI.

La diffusion de deux vidéos, sans son, du président depuis le Maroc, a suscité beaucoup d’interrogations quant-à sa capacité à toujours diriger la Nation. Pour Marc Ona Essangui, un militant de la société civile gabonaise, ces vidéos ne dissipent en rien les inquiétudes concernant la capacité du président, bien que vivant, à diriger.  « Maintenant que le roi du Maroc -et avec tous les montages qui ont été faits- nous confirme qu’Ali Bongo est bien vivant, ce qu’il reste à faire, c’est d’aller constater qu’il est capable de continuer à gouverner le pays », estime cette figure de la société civile gabonaise.

Depuis deux mois, la communication officielle a été rare et partielle quant à la santé du chef de l’Etat, alimentant les rumeurs les plus folles sur les réseaux sociaux. Ce discours, s’il aura vraiment lieu , quoi qu’il en soit, sera une preuve que Ali Bongo n’est pas pathologiquement privé de l’usage de la parole et qu’il est toujours en mesure de diriger le Gabon.

2 commentaires
  1. Benoit dit

    Mon Dieu à quand la fin de cette histoire je crois que les gabonais commence à vraiment fatiguer vivement que l’on en finisse et que l’on passe à autre chose,il y a un pays à construire .comme on le dit dans ma langue maternelle. les hommes meurent il reste des hommes .en un mot devant la mort il reste la vie.

  2. Giesse dit

    Pauvre Afrique. C est qq 1 d autre qui parlera à sa place. A. Bongo est inaudible. Arrêtons cette mascarade. Le Gabon existera après la famille Bongo sinon vendez-le au plus offrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus