France: après les gilets jaunes, le syndicat UNSA Police annonce ‘l’acte 1’ de son mouvement

A travers un communiqué de presse rendu public ce lundi 17 décembre 2018, le syndicat de la police nationale Alliance appelle les policiers à bloquer tous les commissariats de la France dès mercredi prochain. Le mouvement veut ainsi s’opposer au budget 2019 pour les forces de sécurité et de la police.

Alors que le mouvement des gilets jaunes défraie de plus belle la chronique en France avec un bilan déplorable, un autre mouvement pourrait voir le jour le mercredi 19 décembre 2018. C’est du moins ce qui ressort du communiqué de presse du syndicat UNSA Police qui appelle à une « journée noire pour la police » dès ce mercredi, afin d’obtenir du gouvernement de meilleures conditions de travail et de rémunération.

Selon BFM TV, le syndicat UNSA Police, demande, “à être reçu par le chef de l’Etat pour lui porter les légitimes revendications de tous les policiers”. Ce dernier, précise la même source, appelle sur Twitter et Facebook à l’acte 1″de la mobilisation policière et à une journée noire pour la police”ce mercredi 19 décembre

L’Assemblée devrait adopter le budget 2019 pour les forces de sécurité ce jeudi 20 décembre. Ce texte, “subit une baisse de 62 millions d’euros sur l’investissement dans la Police Nationale, ce qui engendrera une fois de plus une dégradation de nos conditions de travail”,s’est insurgé le syndicat majoritaire chez les policiers cité par FranceSoir.

« Malgré nos appels répétés au Président de la République, d’annoncer un plan d’urgence pour les forces de sécurité, à ce jour rien n’est encore annoncé”, poursuit le syndicat policier avant d’appeler “tous les policiers de France” à ne “sortir que sur appel le mercredi 19 décembre”. “Pour cette première journée d’action, les policiers sont conviés à rester dans les services et à ne répondre qu’aux appels d’urgence”, précise le texte.

« Si un effort conséquent n’était pas fourni dès le 1er janvier 2019 et si le Président de la République n’annonce pas rapidement un plan ‘Marshall’ pour la police nationale, d’autres types d’actions seraient alors mises en œuvre », avertit le communiqué. 

Faut-il le préciser, en attente de leur rencontre avec Emmanuel Macron, l’UNSA Police lance le service minimum – opération 100 % prévention à partir du mardi 18 décembre 2018. A défaut, l’UNSA Police s’engagera dans d’autres actions. “Les ronds-points ne sont pas réservés qu’aux seuls gilets jaunes”, prévient le syndicat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus