Etats-Unis: elle est licenciée à cause de ses seins jugés trop gros

Lauren Odes, une Américaine de 29 ans travaillant dans une boutique de lingerie à New Jersey a été renvoyée par son employeur, qui estime que ses seins sont trop gros…

C’est en tout cas, selon elle, la raison évoquée par son ancien patron pour la renvoyer de la boutique de lingerie du New Jersey dans laquelle elle travaillait. La jeune femme a porté plainte, selon le New York Post, et s’est expliquée en compagnie de son avocate Gloria Allred.

Dans un premier temps, son patron lui a demandé de s’arranger pour que ses seins paraissent plus petits. «J’étais choquée, très humiliée», raconte Lauren Odes. Mais, elle  a consenti en portant les t-shirt de son petit ami et des pantalons de survêtement, explique à son tour, l’avocate. Cependant, ce nouveau choix vestimentaire n’est pas du goût de ses collègues qui jugent ses tenues trop provocantes. Lassés, ils lui ont demandé un jour, d’aller changer de vêtements. D’après la jeune femme, c’est  pendant qu’elle est partie se changer que ses patrons l’appellent pour lui notifier son licenciement. «On ne devrait pas être jugées en fonction de la taille de nos seins ou de la forme de notre corps», s’est insurgé la plaignante.

Les cas d’abus de pouvoir ou de discrimination sont légions dans cette ville des Etats-Unis, mais l’avocate de Lauren, Gloria Allred, a l’expérience requise pour mener à bon port cette affaire. Elle qui a déjà défendu le cas de Debrahlee Lorenzana, renvoyée à cause de sa grosse poitrine qui détournait ses collègues de leur ouvrage.

1 commentaire
  1. SIMON dit

    Ceci n’est pas normal, c’est une violence faite à la femme. Cet employeur n’a aucune raison de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus