A la Une Politique

Côte d’Ivoire: pourquoi la France a aidé Ouattara à évincer Gbagbo ? Enfin Laurent Gbagbo dit tout

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo @Afrique Education

C’est décidément le livre de toutes les révélations. Le livre entretien coécrit par l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et le journaliste français François Mattei, « Libre. Pour la vérité et la Justice », semble être un florilège de révélations choques sur de grandes personnalités.

Un autre extrait de ce livre a été révélé et le site Koaci indique que dans cet extrait du document, Laurent Gbagbo « comptait mettre fin aux relations entre la Côte d’’ivoire et la France ». Une décision qui ferait suite au fait que l’ex chef d’Etat reprocherait à la France son non soutien lors de la rébellion de 2002 en Côte d’Ivoire. « Dans les années 60, une société Française [Mokhta] exploitait le manganèse à Grand-Lahou. Elle est partie un jour on ne sait pas trop pourquoi. Elle avait laissé des tonnes de minerais sur le port d’Abidjan. En 2001, les Chinois ont acheté tout ce qui était resté sur les quais. Ils ont fait des recherches et ils ont découvert des réserves ignorées jusque-là. Mais il y a aussi beaucoup de gaz, de bauxite, d’or, de diamant. Les géologues Français ont fait la cartographie du sous-sol, ils savent depuis longtemps toutes les richesses qu’on va y trouver », a commenté Gbagbo dans le livre pour expliquer sa décision de mettre fin à sa coopération avec la France. Il poursuit ensuite et explique que le président français d’alors, Nicolas Sarkozy, n’a pas dû apprécier.

« Après le refus de la France de nous aider en 2002, contre les rebelles qui nous avait attaqués, je ne voulais plus de ces accords de défense qui avaient prouvé leur inutilité et même leur nocivité. Comme, en plus ils donnent toutes nos matières premières stratégiques à la France, en contrepartie de ce secours militaire inexistant, j’ai décidé de faire cesser ce marché de dupes. J’ai fait comprendre mon intention d’y mettre fin. C’était prévu après les élections de 2010. Nous allions restructurer et renforcer notre propre armée. Sarkozy le savait, cela n’a pas dû lui plaire. Pour m’apaiser, en 2009, une délégation Française est venue chez nous pour renégocier ces accords, sans succès », a révélé Gbagbo.

Il va sans dire que la France de Nicolas Sarkozy serait intervenue militairement dans la crise postélectorale de 2011 pour aider les « forces nouvelles » de Guillaume Soro, pro Ouattara, à prendre le palais de la présidence et déloger Gbagbo, seulement pour continuer à profiter des ressources minières de la Côte d’Ivoire. Ces révélations viennent corroborer les dires de plusieurs observateurs qui estiment que l’intervention de l’armée française n’avait rien de social mais était plutôt stratégique. Il fallait selon les observateurs, que Ouattara, pro français, vienne au pouvoir afin de protéger les accords que Gbagbo considérait comme un « marché de dupe ».

A Lire Aussi

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

Bénin – Impasse électorale: Candide Azannaï au domicile de Boni Yayi

Assemblée annuelle de la BID : grosse moisson pour la délégation du Bénin (vidéo)

Modeste Dossou

Bénin – impasse électorale: un ultimatum de 48h à Patrice Talon

Robert Houngbo

Bénin: la jeunesse dit non à la peur par une grande sortie des étudiants à l’UAC

Cochimau S. HOUNGBADJI

Mercenaires au Bénin, la réplique des FCBE à la police républicaine

Parfait FOLLY

5 commentaires

hdjigbo 26 décembre 2018 at 21 h 27 min

Merci Gbagbo c est le vent qui fait voir le cul de la poule comme disait mon grand-pere !

Répondre
Mr fortuné 27 décembre 2018 at 14 h 28 min

Merci Président Gbagbo tôt ou tard la justice fera son travail et vous ferez le votre. Celui de faire respecter les lois de Dieu. Il nous a donner cette terre qui nous appartient et ces maudits veulent prendre tout ce qui est richesse qui s’y trouve. Bientôt cette chienlit prendra fin et je suis très heureux que cela passe par vous excellence

Répondre
Michael 28 décembre 2018 at 18 h 21 min

Ado, croit qu’il est à l’abri de tous maux n’oublie pas que chez nous on dit d’ordinaire de la façon tu viens au pouvoir c’est comme ça tu iras. A toi France, État voyou, cette crise là est petite….. Pardon mes chers Africains réfléchissez un peu avant de pactiser avec la France

Répondre
Michael 28 décembre 2018 at 18 h 27 min

Nous vous soutenons et nous sommes avec vous son Excellence le Président Mr Laurent Gbagbo, vous êtes le président de la côte d’ivoire et non cette marionnette

Répondre
Philippe 28 décembre 2018 at 18 h 36 min

Bravo encore Sarkozy qui fait des siennes en Afrique, comme en Libye, et ça continue la France se rachètera t’ elle a écrit le métro a Abidjan ???

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus