MoovInter

Spécial Can 2019

Côte d’Ivoire: le collectif des victimes appelle la CPI à maintenir Gbagbo et Blé Goudé en prison

Le collectif des victimes en côte d’ivoire (CVCI) ont appelé la Cour Pénale Internationale hier vendredi 21 décembre 2018, a maintenir l’ex-président Lauent Gbagbo et Chrales Blé Goudé en détention jusqu’à la fin de leur procès.

Si la sortie de l’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo, pourrait être une source de joie et de gaieté pour plus d’uns comme nous l’avait prouvé la rumeur de sa libération provisoire il y a une semaine, c’est le contraire chez le collectif regroupant des victimes de la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011. C’est du moins, ce qui ressort de la récente sortie médiatique de leur président Issiaka Diaby. Ce dernier, a au nom du collectif qu’il préside plaidé au près de la Cour Pénale Internationale(CPI) pour le maintien en détention de l’ex chef d’Etat ivoirien Laurent GBAGBO et son ex-ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé jusqu’à la fin de leur procès.

---Publicité---

 « Le collectif des victimes en Côte d’Ivoire, tout en mettant la crédibilité de la CPI dans la balance et la rattachant à ses fondamentaux, l’interpelle avec la dernière énergie sur la nécessité de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dans les liens de la détention jusqu’à la fin de leur procès», a déclaré le président du CVCi Issiaka Diaby, cité par AFP.

Pour ce dernier, si une décision est rendue dans le sens de la libération de M. Gbagbo, « elle matérialisera la volonté délibérée de la CPI de mettre fin à ses missions en Côte d’Ivoire», rapporte AFP.

 

« Prenant la communauté nationale et internationale à témoin, les victimes et familles de victimes informent la CPI que si une quelconque décision favorable aux attentes des deux coaccusés et de leurs partisans est rendue, elle sera considérée comme une décision obtenue grâce à des actions extra-judiciaires », a estimé M. Diaby appelant les victimes ivoiriennes de la crise postélectorale de 2010 à rester à l’écoute des mots d’ordre de mobilisation en cas de libération de l’ex-président ivoirien, note AFP.

Le président M. Diaby, a pour finir réitéré le souhait des victimes de la crise post-électorale ivoirienne à voir une justice impartiale et équitable. Il a salué dans la foulée, les efforts du président ivoirien Alassane Ouattara en faveur de la réconciliation nationale et surtout sa promesse de traduire tous les auteurs de crimes « sans exception» devant la justice.

Pour rappel, l’ex-président de la Côte d’ivoire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, fidèles à l’ancien président, sont poursuivis depuis janvier 2016, devant la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes contre l’Humanité commises lors des violences post-électorales entre 2010 et 2011 qui avaient fait 3.000 morts. En effet, le 14 décembre dernier, une décision de la CPI était très attendue sur une requête d’acquittement de l’ex-président ivoirien formulée par son conseil. Au final, cette audience dite « d’acquittement » de M. Gbagbo ne se fera éventuellement que début janvier prochain. Pour cause, les juges et avocats de la CPI ont pris des vacances judiciaires qui devraient se terminer après les fêtes de fin d’année précisément le lundi 7 janvier 2019.

---Publicité---

3 commentaires
  1. wezepe5 dit

    Tu vis avec la haine . Tu n’as pas l’esprit de pardon. Ceux qui sont morts innocemment que la terre leur soit légère. Toi qui exige le maintient de gbagbo et son ministre à la cpi toi tu vis sans pietiner les autres. Gbagbo demande pardon et la reconciliation.

  2. Paulus dit

    Mr vous êtes incapable de fournir les preuves réelle de leur culpabilité mais ce que vous désirez seulement leur maintien en prison dans un pays étranger… Misère misère et toujours misère.

  3. loborow dit

    Ce fameux collectif croit que les juges de la CPI vont maintenant ces gens en prison juste parce eux membres du collectif le veulent ou le demande. Ou même le souhaitent. Ce sont les preuves qui font condamner et non les délires de qui que se soit .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

« Megatron »: Nicki Minaj dans l’intimité de sa chambre à coucher avec son « mari » (Vidéo)

Un an après l'échec de "Queen", Nicki Minaj compte bien inverser la tendance et décrocher un nouveau tube avec "MEGATRON". Via un clip, la star se dévoile super proche de son copain Kenneth Petty dans leur chambre. C'est donc avec l'envie de se…

Monde

Sénégal : Macky Sall distingué « Homme de l’année du secteur pétrolier africain »

Africa Oil & Power a décerné au président Macky Sall, le prix « Homme de l'année du secteur pétrolier africain…

Présidentielle en Mauritanie : le candidat du pouvoir élu avec 52% des voix (commission)

Le candidat du pouvoir à l'élection présidentielle en Mauritanie, Mohamed Cheikh El-Ghazouani, a obtenu 52% des…

CAN 2019: la voiture du ministre des Sports sénégalais saccagée par des supporters en Egypte

La voiture du ministre des Sports du Sénégal aurait été caillassée par des supporters sénégalais en Egypte, a…

CAN 2019: les « Saltigués » font une triste prédicion aux lions du Sénégal

Au Sénégal, la traditionnelle cérémonie de divination des Saltigués à Fatick n’a pas cette fois ci donné une bonne…

CAN 2019 : le dilemme d’Hervé Renard, « remporter la coupe » ou « déposer la clé »

L'avenir du sélectionneur français, Hervé Renard, à la tête des Lions de l'Atlas dépendra de la fin que connaîtra…

Nigeria: au moins huit morts dans l’explosion d’un oléoduc

Au moins huit personnes sont mortes dans l'explosion d'un oléoduc dans le sud-est du Nigeria, a-t-on appris…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus