Comment Emmanuel Macron menace les intérêts de la famille de la première dame Brigitte

En raison du mouvement des gilets jaunes, la chocolaterie de la famille Trogneux, tenue par le neveu de Brigitte Macron, est prise pour cible depuis plusieurs semaines. Et ce n’est pas la première fois que l’établissement est ainsi visé.

En effet, depuis l’élection d’Emmanuel Macron, la chocolaterie Trogneux est devenue un lieu de passage et de curiosité à Amiens. “Comme certains vont au Touquet voir leur maison, ils viennent ici se prendre en photo devant la boutique, posent des questions sur Brigitte”, explique une autre vendeuse à nos confrères de Programme-tv. Mais en plus de la popularité obtenue par l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, contre toute attente, Jean-Alexandre Trogneux le neveu de Brigitte Macron qui dirige actuellement l’établissement a affiché le soutien de l’entreprise aux idéaux du locataire de l’Elysée.

[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi : Emmanuel Macron: un « super président », un compliment qui fait chaud au cœur de Brigitte [/su_heading]

Alors que Emmanuel Macron a marqué tout le monde après son discours de réponse à Donald Trump suite à sa volonté de retrait de l’accord de Paris sur le climat, et sa fameuse réplique “make our planet great again”, le chocolatier Trogneux a décidé de reprendre à son compte la citation de son beau-fils devenu président. Mais ce soutien ne sera pas sans incidence. En cause, l’établissement est de plus en plus la cible des mouvements de contestations. Les manifestants, pour se venger des décisions impopulaires du président, s’en prennent aux intérêts de la première dame.

“Brigitte, avec nous !”, scandaient des manifestants en Avril dernier. En colère contre la réforme de la SNCF, une cinquantaine de cheminots ont manifesté ce jeudi 19 avril, vers 10 heures, devant la chocolaterie Trogneux à Amiens, rapporte Le Courrier Picard. L’enseigne, implantée dans le centre-ville, appartient à la famille de Brigitte Macron, née Trogneux. Un moyen détourné pour les cheminots de s’en prendre à son mari, le chef de l’État Emmanuel Macron. Et, ce n’est pas la première fois que les employés de la chocolaterie Trogneux affrontent cette situation

A chaque manifestation, la chocolaterie Trogneux est obligée de fermer boutique pour éviter les débordements. Habituellement, des policiers en civil sont postés devant l’enseigne. Une situation compliquée à gérer pour les employés. Le malheur de cette entreprise réside tout simplement dans sa filiation avec le numéro 1 français Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus