Burkina Faso: deux policiers tués dans le nord-ouest

Lors d’une embuscade dans laquelle ils sont tombés jeudi, deux policiers burkinabés ont été tués à Gouyalé, une localité de la commune de Kiembara, située dans la province du Sourou au nord-ouest du Burkina Faso, selon des sources locales.

Plusieurs attaques ont été menées ces derniers mois par des groupes jihadistes contre les forces de l’ordre. Une situation qui a incité ces dernières à lancer une opération de ratissage dans la zone pour appréhender les assaillants. Selon un bilan officiel établi fin septembre, les attaques attribuées aux groupes terroristes ont fait au total 229 morts depuis 2015. Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, avec un bilan total de près de 60 morts. Depuis début octobre, 23 autres personnes, dont 22 hommes des forces de sécurité (policiers, gendarmes, soldats) ont été tuées dans des attaques attribuées à des terroristes.

Les attaques sont essentiellement attribuées à Ansaroul Islam et au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) mais d’autres groupuscules pourraient aussi être actifs, estimait une source sécuritaire.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus