Burkina Faso: deux policiers tués dans le nord-ouest

Lors d’une embuscade dans laquelle ils sont tombés jeudi, deux policiers burkinabés ont été tués à Gouyalé, une localité de la commune de Kiembara, située dans la province du Sourou au nord-ouest du Burkina Faso, selon des sources locales.

Plusieurs attaques ont été menées ces derniers mois par des groupes jihadistes contre les forces de l’ordre. Une situation qui a incité ces dernières à lancer une opération de ratissage dans la zone pour appréhender les assaillants. Selon un bilan officiel établi fin septembre, les attaques attribuées aux groupes terroristes ont fait au total 229 morts depuis 2015. Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, avec un bilan total de près de 60 morts. Depuis début octobre, 23 autres personnes, dont 22 hommes des forces de sécurité (policiers, gendarmes, soldats) ont été tuées dans des attaques attribuées à des terroristes.

---Publicité---

Les attaques sont essentiellement attribuées à Ansaroul Islam et au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) mais d’autres groupuscules pourraient aussi être actifs, estimait une source sécuritaire.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus