MoovInter

Bénin: Patrice Talon trouve un remède à un mal qui affecte les professionnels de la presse

L’une des richesses gaspillées au quotidien au Bénin est bien le temps. Il suffit de se référer aux événements officiels pour voir le décalage existant entre l’heure annoncée pour le démarrage et l’heure effective de démarrage, pour s’en rendre compte. Ce sont autant de tares que le régime du « Nouveau départ » entend corriger à travers ses réformes. Près de trois ans après, le président Patrice Talon estime que nous sommes désormais ponctuels au Bénin.

Le président Patrice Talon vient de délivrer les professionnels des médias d’une situation dont ils sont accoutumés lors des manifestations officielles. En effet, la scène qui s’est produite au palais de la Marina ce Mercredi 5 Décembre 2018, quelques heures avant le point de presse conjoint animé par les Présidents du Bénin et de l’Estonie est un soulagement pour les journalistes qui pourront désormais espérer que leurs précieux temps ne seront plus gaspillés par des organisateurs des manifestations officielles.

--- Publicité---

Selon les faits rapportés par radio Frissons, le président Patrice Talon s’est offusqué de constater la présence des journalistes dans la salle prévue pour abriter le point de presse conjoint entre lui et la présidente de l’Estonie. Un point de presse prévu pour démarrer ce Mercredi 5 Décembre 2018 à 11 heures et les médias convoqués déjà pour 8 H 30 attendaient impatiemment. Subitement, le chef de l’Etat suivi de son garde de corps rapproché fit une irruption dans la salle de conférence et s’étonne de la présence des journalistes.

Ne comprenant pas les raisons de cette ponctualité, il les interrogea: « Vous êtes déjà là à 8 heures pour une activité qui commence à 11 heures? »  Nous avons été convoqués pour 8H30 Monsieur le président; lui lance un journaliste. Le chef de l’Etat se retourna alors vers l’équipe de communication de la présidence de la République et cherche à comprendre comment il se fait qu’au moins trois heures avant le démarrage d’une activité, les équipes de la presse soient déjà sur le terrain.

La question lancée a été rattrapée au vol par un membre de la direction de communication de la présidence de la république qui affirme que c’est pour des questions de sécurité que la presse a été convoquée plutôt. Face à cette réponse stupéfiante, le chef de l’Etat rétorque: qu’elle soit désormais invitée au plus 30 minutes avant.

« Nous sommes désormais ponctuels au Bénin. 30 minutes avant, ça suffit. Ne faites plus ça à l’avenir. » a t-il martelé

Avant de se retirer de la salle de conférence après avoir donné des instructions à l’équipe de la communication de la présidence de la République, le chef de l’Etat se retourne vers les professionnels de la presse et s’excusa de cet abus exercé sur leur temps.

--- Publicité---

2 commentaires
  1. WEKE Foch dit

    L’homme Fort, mes considérations.

  2. Hounsou dit

    Merci à son excellence Monsieur le Président de la republique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus