Bénin – Supposée démission de membres USL: le parti dénonce une intoxication

Depuis quelques jours, il est distillé dans l’opinion publique l’information selon laquelle des femmes et certains membres de la coordination USL de la 18e circonscription électorale auraient démissionné du parti. Suite à cette information qui ne reflète pas la réalité selon le Bureau Politique, un communiqué a été rendu public par ce dernier pour dénoncer une intoxication.

Selon le communiqué du Bureau Politique du Parti Union Sociale Libérale (USL), il s’agit simplement d’actes d’intoxication et de manipulation pour déstabiliser ses militants de la 18ème circonscription électorale. Tout en déplorant ces agissements, le parti invite ses militants à la sérénité.

“En déplorant ces actes d’intoxication et de manipulation de l’opinion orchestrés par des chapelles politiques bien connues, l’Union Sociale Libérale tient à rassurer ses militantes et militants de la 18e circonscription électorale et tout le peuple béninois que ses structures à la base sont toujours solidement ancrées au sein de nos populations. Au contraire, nous recevons chaque jour de nouvelles adhésions. Les personnes à la manœuvre de ces intoxications craignent sans doute une éventuelle sanction des urnes”, peut-on lire dans le communiqué.

Pour le Bureau Politique, ces manœuvres politiques orchestrées sans doute par les détracteurs témoignent que le parti est né avec des dents et constitue déjà une menace, après seulement quelques mois de création. “Cet énième acte de provocation prouve à suffisance que notre parti s’enracine durablement dans le Bénin et constitue une menace sérieuse pour ceux et celles qui se croyaient en territoire conquis”, ont-ils fait savoir.

[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi : Bénin – Législatives 2019: Face à un PRD divisé, l’USL peut-elle prendre le pouvoir dans l’Oueme?[/su_heading]

Sans rentrer dans la politique politicienne et répondre du tac au tac, l’USL donne rendez à ces adversaires aux échéances électorales. “En tout état de cause, les urnes parleront bientôt et les auteurs de ce folklore de mauvais goût apprendront à leurs dépens que le peuple de la 18ème circonscription est mûr et ne se laisse pas manipuler si facilement”, ont-ils affirmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus