MoovInter

Bénin – Polémique sur le « Tofâ »: un dignitaire met en doute la fiabilité des prédictions

Comme à l’accoutumé, les « boconon » et autres prêtres du fâ se sont réunis ce Samedi 1er décembre 2018 pour consulter l’oracle sur les événements qui marqueront le Bénin sur le plan politique, social, spirituel au cours de l’année 2018. Mais dès le lendemain de cette consultation, des commentaires fusent de toutes parts pour critiquer l’interprétation faite des « doû » révélés par le Tofâ. L’un des dignitaires qui a donné son point de vue sur cette consultation est Dah Sogbé mais qui s’est plutôt attaqué à la date choisie pour la consultation.

Le 1er décembre dernier, les « boconon » et les prêtres du fâ de l’association Bénin Tofâ présidée par le prêtre David Koffi Aza ont fait la consultation annuel pour voir le signe qui gouvernera l’année 2019. Mais la date choisie pour la consultation créée la controverse au sein des dignitaires du culte traditionnel. En effet,  le Secrétaire général du Syndicat national de défense des intérêts des tradi-praticiens et des cultes du Bénin, Dah Sogbé relève l’impertinence de la date choisi par le les membres de l’association « Tofâ » pour faire leur consultation. Après avoir félicité le professeur David Coffi Aza pour l’initiative du « Tofâ », il estime que la date choisie pour la consultation ne garantie pas forcément la fiabilité des prédictions.

--- Publicité---

Selon le secrétaire exécutif du Syndicat national de défense des intérêts des tradi-praticiens et des cultes (Syndi/TPC), Dah Sogbè, le jour choisi par l’association des prêtres du fâ pour la consultation du « Tofâ » n’est pas une bonne date. Il a souhaité que cette cérémonie soit organisée le 31 décembre ou le 2 janvier de chaque année afin d’avoir une prédiction très sûre.

« Il nous reste 30 jours dans l’année 2018 et déjà on nous donne les révélations de Toffa 2019. C’est pas normal. On peut le faire à la veille ou le début de l’année 2019 afin d’avoir des résultats très probants sur la prédiction » a-t-il affirmé

Pour le secrétaire exécutif du Syndicat national de défense des intérêts des tradi-praticiens et des cultes (Syndi/TPC), Dah Sogbè,  le fa évolue dans le temps et il est important d’être à la porte de la transition entre deux années pour faire la consultation afin d’être sûr que les prédictions du fâ ne changera pas la fin de l’année finissant. Pour lui rien n’empêche de faire la consultation au début de l’année concernée par la prédiction pour être totalement sûre des révélations de l’oracles.

« Qu’est ce qui prouve que le signe Toffa du samedi 1er décembre 2018 ne va pas changer le 31 décembre 2018 à 24 h 00? Rentrons carrément dans l’année 2019 avant de faire sortir le signe de fâ qui la gouverne » a-t-il suggéré.

Sans vouloir contester la prédiction faite par les boconon et autres dignitaires du prêtre de fâ, le secrétaire exécutif du Syndicat national de défense des intérêts des tradi-praticiens et des cultes (Syndi/TPC), Dah Sogbè, suggère aux membres de l’association « Tofâ » de revoir leur copie à ce niveau pour une plus grande fiabilité des prédictions.

 

--- Publicité---

2 commentaires
  1. ATTANGANA dit

    VOILA QUI EST CLAIR

  2. Ken dit

    Un faux problème. Ce Dah en quête de popularité était où quand les organisateurs retenaient la date du 1 er décembre ? Si vous n’avez plus rien à nous servir, rangez vos affaires et dégagez le plancher. Faites nous lire des trucs de bons sens. Parce que le fâ a prédit une bonne année 2019 ,il faut tout faire pour mettre en péril le pays. N’avez vous pas honte de relayer des sotises du genre. Le Bénin n’est pas Patrice Talon. Talon va partir mais le Bénin restera. Honte à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus