Bénin: plusieurs jeunes condamnés à des peines de prison par la Criet pour escroquerie via internet

Suite au report des dossiers inscrits au rôle à l’audience du 12 Novembre 2018 du fait de la rentrée de l’ordre des avocats et de la semaine de l’avocat, la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), a tenu le 19 Novembre dernier, une audience à l’issue de laquelle quatre dossiers ont été vidés et plusieurs personnes condamnées.

Plusieurs personnes ont été condamnées à des peines diverses ce 19 Novembre 2018 par la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) au cours d’une audience présidée par le président de la cour spéciale, Cyriaque DOSSA et assisté par le substitut Célestin KPONNON, les assesseurs Adamou MOUSSA et Cyprien TCHIBOZO ainsi que le greffier Léonce ADJADO. Au total, dix (10) dossiers inscrits au rôle mais à l’arrivée quatre (04) ont été vidés. Ces derniers sont tous relatifs à l’infraction d’escroquerie via internet.

[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi : Bénin: l’Ordre des avocats révèle les insuffisances de la Criet [/su_heading]

Dans le premier dossier relatif à l’infraction d’escroquerie, deux jeunes sont poursuivis pour escroquerie. Les deux jeunes, tous béninois, ont escroqué sur internet un ancien ministre de l’ancien président Thomas Boni Yayi mais les choses ont mal tourné pour eux. Placés sous mandat de dépôt depuis le 30 août 2018, la cour après débats et délibération a décidé de retenir les deux prévenus dans les liens de la prévention. Ils sont condamnés chacun à sept (07)ans d’emprisonnement ferme, et le payement d’une amende d’un million (1.000.000) fcfa et aux frais, à payer solidairement à la victime, la somme de cent deux mille (102.000) fcfa à titre de dommages-intérêts.

Au cours de la même audience, 4 individus de nationalité nigériane ont été condamnés à 5 ans de prison ferme pour escroquerie sur internet. Par ailleurs, deux écoliers qui se font passer pour des orphelins, en utilisant de fausses images pour escroquer leurs victimes ont été également épinglés. Pris par les éléments de la police républicaine sur les lieux où ils se sont rendus pour récupérer le butin , ils ont été placés sous mandat de dépôt le 16 août 2018 avant d’être condamné le 19 Novembre chacun à cinq (05) ans d’emprisonnement ferme, à un million (1.000.000) Fcfa d’amende ferme chacun, à payer deux millions (2.000.000) Fcfa chacun à l’Etat à titre de dommages-intérêts.

[su_heading size=”17″ align=”left”]A lire aussi : Des « gaymen » béninois épinglés en France pour escroquerie sur des chômeurs, plus de 163 millions f FCA [/su_heading]

Le dernier dossier concerne un homme poursuivi également pour escroquerie via internet et placé sous mandat de dépôt le 26 octobre 2018. La cour dans sa décision a retenu le prévenu dans les liens de la prévention, le condamne à cinq (05) ans d’emprisonnement ferme et à un million (1.000.000)fcfa d’amende ferme et aux frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus