gaetane

Bénin: les quatre raisons d’adhérer au bloc républicain

A l’instar de l’Union progressiste le week-end écoulé, le Parti Républicain a été porté sur les fonts baptismaux, ce samedi 08 décembre 2018, dans la Cité des Kobourou. Saisissant l’occasion, le Président du Comité d’organisation, le Ministre Abdoulaye Bio Tchané a énuméré les raisons d’adhérer à ce deuxième bloc de la mouvance présidentielle.

Constitué de 80 partis et une centaine de mouvements politiques, le Parti Républicain devient ainsi le deuxième regroupement politique de la mouvance présidentielle dans le cadre de la réforme du système partisan. Dans son discours d’ouverture des travaux de ce congrès, le Président Abdoulaye Bio Tchané a énuméré les quatre raisons d’adhérer à ce parti qui, selon lui, est un parti résolument tourné vers l’avenir. “Notre congrès constitutif consacre la levée d’un jour nouveau, d’une aube nouvelle, l’écriture d’un nouveau chapitre de notre histoire politique”, a-t-il fait savoir. Selon lui, “Adhérer au Bloc Républicain”, c’est non seulement faire le choix d’un régime politique de démocratie pluraliste respectant l’État de droit et les droits de la personne humaine mais aussi opter pour une volonté de paix et de concorde nationale prenant en compte notre histoire et la culture du peuple dans sa diversité.

Mieux, ajoute-t-il, c’est contribuer à l’avènement d’un système économique de libre entreprise dans lequel l’État joue un rôle d’incitateur, de régulateur et de contrôleur. Enfin, à en croire, le Ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, “Adhérer au Bloc Républicain”, c’est aussi être déterminé à défendre la Patrie et à vaincre face à tous les défis qui se posent à la Nation. Au nombre de ces défis qui s’imposent au nouveau parti, le plus urgent est l’amélioration de la situation de la jeunesse béninoise.

Vous convenez avec moi que qui parle de défis contemporains, parle de l’avenir de la Jeunesse béninoise et de la nécessité de lui donner les moyens de prendre en main son destin, dans un monde de plus en plus globalisé et compétitif”, a-t-il indiqué avant de souligner que le résultat de la création de ce parti ne doit pas être considéré comme une fin en soi mais c’est plutôt le début d’une marche aux côtés de leur leader charismatique, le Président Patrice Talon. “Mieux, si nous réussissons ce dont je ne doute pas nous nous donnerons enfin les moyens de mettre le politique au service du développement économique de notre pays”, a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus