MoovInter

Bénin: David Coffi Aza réagit sur les polémiques engendrées par sa présence au congrès des progressistes

L’interprétation du « Tôfa 2019 » par le numérologue et prêtre du Fâ David Coffi Aza déchaîne la polémique sur les réseaux sociaux depuis le samedi 1er Décembre 2018. Pour certains, la politique s’est invitée dans le « Tofâ » et l’interprétation qui en a été faite par ses dignitaires ce weekend est une « interprétation politique ».

Accusé de mêler la politique au Tofâ, le professeur David Coffi Aza s’en défend et justifie sa présence au congrès constitutif du parti progressiste présidé par Bruno Amoussou. Invité sur la chaîne de radio privée « Soleil FM »,  le prêtre du Fâ estime que sa présence au congrès du parti progressiste ne devait pas susciter de polémique. A le croire, c’est en sa qualité de dignitaire de religion traditionnelle qu’il est invité à certaines manifestations politiques.

--- Publicité---

Pour lui, il s’agit de la charge qui est la sienne dans le Conseil National des Cultes Endogènes du Bénin (CONACEB). Ce creuset des dignitaires de la religion traditionnelle a été mis en place au lendemain d’une série de  crimes rituels qui a entaché l’image du pays au  début de l’année 2018. C’est donc à ce titre qu’il se déplace souvent avec son bureau  pour assister à des manifestations politiques quand il est invité, précise t-il. A l’endroit de ceux qui le critiquent, David Coffi Aza a rappelé qu’avant d’être au congrès du parti progressiste, il était à Djeffa sur invitation de Sébastien Ajavon lors de son congrès.

« Je suis une personne morale, je suis parti avec les membres du Bureau du Conaceb. Quelle valeur ajoutée  Ajavon avait recherché en m’invitant à son congrès à Djeffa ? «  s’interroge t-il.

Ainsi, comme à Djeffa, le professeur David Aza estime qu’il est tenu d’aller au congrès du parti progressiste parce qu’il est un dignitaire et qu’il y a été invité par les personnalités politiques de ce nouveau rassemblement. Pour lui, les critiques fusent de toute part parce que le Tofâ de cette année est favorable pour le pays. Aussi, déplore t-il que ceux qui l’ont félicité l’année antérieure soient les mêmes qui le critiquent aujourd’hui.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus