Meghan Markle, victime d’insultes racistes et lynchée par les internautes

Des messages haineux visant Meghan Markle ont été déposés, Pendant environ une semaine, sur le compte Instagram officiel de Kensington Palace, sans avoir été supprimés.

Afin de partager les moments forts du voyage du prince Harry et de son épouse Meghan Markle en Nouvelle-Zélande, le palais de Kensington a publié sur son compte Instagram plusieurs photos et vidéos du couple, nous rapporte Closer selon une information de The Daily Mail. Des images qui ont entraîné des discussions animées, après la publication de plusieurs commentaires haineux visant la future maman.

Selon Mail on Sunday, des commentaires jugés “écœurant” ont été laissés sur une vidéo publiée sur le compte du Palais de Kensington. Elle concernait Meghan Markle et le prince Harry lors de leur tournée en Nouvelle-Zélande. “Bientôt, ce sera moi qui sera à côté de Harry et Megssy sera partie”. Un message suivi de six émojis en forme de couteau.

Plusieurs commentaires accusent la duchesse de Sussex d’avoir éclairci sa peau pour paraître plus blanche – ou d’avoir prétendu qu’elle venait du “ghetto”-. D’autres enfin n’hésitent pas à dénoncer son “mauvais goût” et sa “vulgarité”. Les fans de l’ex-actrice se sont empressés de la défendre comme l’indique The Sun. “Tu es raciste, tu es plein de haine parce que cette femme est meilleure que toi” ou encore “Ces gens – malheureusement, la grande majorité sont des femmes – lui en veulent, alors ils critiquent tout ce qu’elle fait, tout ce qu’elle porte, tout ce qu’elle dit, tout”.

Ces messages de haine sont restés sur la page Instagram pendant près d’une semaine sans avoir été supprimés par un modérateur. Sollicité par les médias britannique, le palais de Kensington a refusé de commenter cette polémique, nous rapporte Public.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus