gaetane

Gabon: la gravité de l’état de santé d’Ali Bongo enfin reconnue par la présidence

La présidence gabonaise a reconnu dimanche 11 novembre 2018 que le président Ali Bongo a traversé une dure période. Victime d’un mini-AVC aggravé par de l’hypertension, Ali Bongo, président du Gabon depuis 2009 après avoir succédé à son père, hospitalisé à Ryad depuis le 24 octobre dernier recouvre peut à peu sa santé.
« Il est en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques », indique la présidence du Gabon qui a reconnu, dimanche 11 novembre 2018, implicitement la gravité de l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba. Selon la présidence gabonaise, depuis son hospitalisation le 24 octobre à Ryad, l’état de santé du président Bongo «s’est sensiblement amélioré». Pour Ike Ngouini, le président gabonais est actuellement « en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physique ». Toujours hospitalisé en Arabie saoudite, où il est entouré d’une partie de ses proches et d’un dispositif de sécurité composé de gardes marocains, le président Ali Bongo, était au dixième sommet annuel des BRICS, le groupe des puissances émergentes, en juillet dernier à Johannesburg, en Afrique du Sud.
Pour l’heure, Sylvia Bongo Ondimba, la première dame, soutenue par deux de ses enfants, Nourredine et Jalil, ainsi que par Steed Rey, directeur des déplacements de la présidence, présents à ses côtés s’occupent de son époux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus