Cameroun: arrestation d’un puissant chef des sécessionnistes armés (Armée)

Lors d’une opération menée par l’armée camerounaise jeudi, un puissant leader sécessionniste a été arrêté à Tole dans la région du Sud-ouest du pays.

Angoh, c’est le surnom du chef des séparatistes armés qui a été neutralisé par les forces de défenses camerounaises en région anglophone. Il serait l’auteur de plusieurs prises d’otages, exactions sur les civils et agressions contre les forces de défense et de sécurité. Mercredi, 4 insurgés avaient été tués par les forces de sécurité alors qu’ils faisaient partie d’un groupe qui arnaquait des usagers sur l’axe Widikum – Mamfe où ils avaient installé 2 check-points.

Mardi, un missionnaire américain, a été tué à Bambui, une localité située à 14 km de Bamenda, principale ville de la région du Nord-ouest lors d’une attaque sécessionniste. Ce dernier était en compagnie de son chauffeur, son épouse et son fils, lorsque son véhicule a été criblé de balles. Touché à la tempe, le missionnaire américain a été conduit dans un hôpital de Bamenda où il a succombé à ses blessures. Dès l’annonce de la mort du pasteur américain, les autorités camerounaises ont accusé les sécessionnistes, tandis que Washington a évoqué des « tirs croisés ». Les résultats de l’enquête ouverte par le ministre délégué à la présidence chargé de la défense restent attendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus