Bénin – projet de budget gestion 2019: voici l’essentiel des attentes des travailleurs

Les responsables syndicaux des centrales et confédérations sont face aux membres de la commission budgétaire de l’assemblée nationale ce Lundi 5 Novembre 2018. Cette rencontre avec les responsables de cette commission entre dans le cadre de l’examen du projet de budget exercice 2019. A l’issue des échanges, les représentants des travailleurs ont relevé des inquiétudes et ont présenté ce qui fait l’essentiel de leurs attentes.

Le Lundi 5 Novembre 2018, les représentants des confédérations et centrales syndicales étaient au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Il s’agit entre autres des responsables de la Cosi-Benin, de la Cgtb, de l’Unstb, de la Csub, de la Cspib, et de la Csa-Bénin.

Ils étaient face aux membres de la commission budgétaire de l’assemblée nationale dans le cadre des consultations des couches constituées de la République avant l’examen du projet de budget en commission et en plénière. Face aux députés, les représentants des travailleurs ont estimé que le gouvernement du « Nouveau Départ » n’a pas fait preuve de bonne foi en ficelant la loi portant budget général de l’Etat. A les croire, plusieurs de leurs revendications n’ont pas été pris en compte dans l’élaboration du budget. Mieux, ils estiment que ce qui constituent déjà des acquis à leurs yeux ne figure non plus dans le document.

Pour les responsables syndicaux, leurs attentes notamment contenues dans l’article 6 de la charte nationale du dialogue social n’ont pas été respectées. A les croire, les mesures d’augmentation des pensions des retraités de l’administration publique (15%) et des enseignements primaire et secondaire (25%) ne sont rien d’autre que l’application des anciens décrets relatifs à la revalorisation du point indiciaire. Par ailleurs, ils ont présenté aux membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale l’ensemble des revendications qu’ils estiment que ce sont déjà des acquis en ce sens que le gouvernement a pris des engagements fermes par rapports à ses revendications. Il s’agit notamment:

  • l’application effective des arrêtés portant statuts particuliers des enseignants de la maternelle, du primaire et du Secondaire,
  • la massification des recrutements nécessaires dans l’ensemble des secteurs sensibles,
  • la satisfaction des revendications des agents de santé,
  • la hiérarchisation des salaires et une nouvelle augmentation du SMIG,
  • la revalorisation du point indiciaire;
  • le règlement des problèmes catégoriels de tous les agents de l’Etat et des secteurs privé et parapublic,
  • la résolution de la situation administrative des animateurs et animatrices qui travaillent sans salaire depuis plus de dix ans,
  • la résolution de l’équation CNSS-FNRB ou les mesures transitoires pour que les retraités commencent par jouir même partiellement de leurs droits,
  • l’achèvement du processus de reversement entamé depuis 2007,
  • et l’augmentation des budgets des Centres des Œuvres Universitaires pour une rentrée académique optimale.
[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus