Bénin – Pierre Claver Tossou sort son livre et film intitulés Biyondo, l’enfant sorcier

Annoncé depuis peu, le lancement du livre et film intitulés : Biyondo, l’enfant sorcier de Pierre Claver Tossou est effectif, jeudi 08 novembre dernier. Parents, amis et autorités politico-administratives à divers niveaux ont assisté à ce double événement qui, a eu pour cadre Canal Olympia de Wologuèdè.

Edité par les Editions Wéziza, Biyondo, l’enfant sorcier est le récit d’un enfant né avec une dent, signe de malédiction dans le village ancré dans la tradition. L’enfant doit être exécuté. Mais la présence de la mère supérieure d’une congrégation solidaire à la cause des enfants sacrifiés a basculé en faveur du nouveau-né, promis à une mort cruelle.

Pierre Claver Tossou, auteur de ce chef-d’œuvre, dénonce avec courage l’absurdité et la cruauté de nos mœurs notamment l’infanticide rituel et l’excision. Plus qu’une œuvre, Biyondo, l’enfant sorcier se veut une sensibilisation afin que cessent ces pratiques d’une période révolue.

La cérémonie qui consacre la sortie officielle de ce chef-d’œuvre a été marquée par plusieurs interventions. Un expert en population a ouvert le bal en présentant sommairement la situation tout en reconnaissant que le phénomène est présent partout dans le monde. Le présentateur, Daté Atavito Barnabé-Akayi a parcouru brièvement les quatre chapitres du livre en sortant des passages qui ont retenu l’attention suivi de la projection. Les diverses personnalités qui se sont succédé au pupitre ont reconnu le mérite de l’auteur pour avoir attiré l’attention sur ces crimes infanticides. Madame Mireille Victoire Capo, représentant le ministre en charge des Affaires sociales a rassuré  l’auteur de l’accompagnement du ministère dans la lutte contre ce fléau.

Précédemment Directeur général des douanes et droits indirects, Pierre Claver Tossou est un inspecteur de douane à la retraite. Personnage discret et effacé, il s’est lancé dans des actions sociales. Ceci se traduit par la création de la Fondation Ganna Sauvons l’enfant qui, fera de la lutte contre l’infanticide rituel et l’excision son cheval de bataille. Pour y parvenir, elle compte sur le soutien des organisations diverses et personnes de bonne volonté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus