Bénin: le bloc « Dynamique Républicaine » en congrès le 25 Novembre

Les chefs de partis politiques soutenant l’action du président Patrice Talon ont tenu une séance de travail ce lundi 5 Novembre 2018 en sa présence. A l’issue de cette rencontre dont l’objectif est de procéder aux derniers réglages qui bloquent la constitution des deux partis politiques souhaités par le Chef de l’Etat, la date du 25 Novembre a été choisie pour le congrès de la dynamique républicaine.

Le bloc de la dynamique républicaine sera en congrès constitutif le Lundi 5 Novembre 2018. Telle est l’une des décisions prises en début de semaine par les chefs de partis politiques et le président Patrie Talon lors d’une séance de travail qui a eu lieu au siège de la Fondation Claudine Talon. L’objectif de la rencontre était de faire le point des différentes démarches menées dans le cadre de la constitution du parti politique qui sortirait du bloc de la dynamique républicaine.

En effet, au nombre des différents points évoqués au cours des échanges, la question des démarches administratives pour la création du parti en cours a occupé une bonne place. Sur ce point, le rapport fait par le Comité de Supervision et de Validation pour la mobilisation des dossiers physiques des membres fondateurs du parti en gestation a présenté les attributs du futur parti politique, notamment son logo et la dénomination. Par ailleurs, la date du 24 Novembre 2018 précédemment retenue pour le congrès a connu une modification et renvoyée au Dimanche 25 du même mois.

Aussi, dans sa présentation, le comité de supervision et de validation, a fait remarquer que sur les 1.155 dossiers attendus, seulement 300 dossiers sont déposés bien que le délai imposé soit expiré. Concernant le logo, le comité de supervision a indiqué que l’unanimité autour du logo peine à se réaliser. Pour donner un coup de pouce, le chef de l’Etat a suggéré de maintenir dans la conception du logo l’apparition de l’arc-en-ciel qui se différencie de celui du parti du renouveau démocratique.

L’autre point qui ne fait pas pour le moment l’unanimité au sein des chefs de partis est également soumis à la clairvoyance du chef de l’exécutif. L’honorable Rachidi Gbadamassi a en effet demandé au président Patrice Talon d’arrêter la liste des membres du bureau exécutif du parti en gestation.

Ainsi, le 25 novembre prochain, la mouvance présidentielle fera un pas de géant dans le processus entamé depuis plusieurs mois pour constituer deux grands partis politiques d’envergure nationale susceptible d’opérer un ras de marrée lors de l’élection législative de 2019.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus