Accusée de « prostituée », Diaba Sora dévoile la source de ses revenus

La Kim Kardashian d’Afrique, Diaba Sora a dévoilé la source de ses revenus amassés entre 2013 et 2018. Il s’agit d’une somme colossale de 500 millions de FCFA.

Belle et aisée financièrement, la malienne Diaba Sora est au cœur de vives polémiques sur la toile à cause de la provenance de sa fortune jugée douteuse. Contrairement à ceux qui pensent qu’elle livre son corps pour de l’argent, la star malienne est fière de sa vie et de son parcours. Selon plusieurs allégations, la jeune dame se donne aux riches hommes contre de fortes rémunérations.

Des accusations battues en brèche par la bimbo made in Bamako qui a révélé plutôt tirer ses revenus du domaine de l’immobilier dans lequel elle exerce. Pour rappel, selon une investigations de Dakarposte.com, Diaba Sora est une femme d’affaires qui a longtemps vécu aux Usa aux fins d’y poursuivre ses études. Elle se serait entre temps mariée avec un richissime industriel avant de rentrer au Mali avec sa sœur. Actuellement à Bamako où elle vit dans une luxueuse villa de 1000 m2, Diaba s’est investie, loin des indiscrets, dans l’immobilier et l’import export. Elle se rend souvent à Dubaï d’où elle a ses fournisseurs.

Surnommée “la meilleure cliente africaine en or”, elle a lancé à l’image de nombre de femmes, sa propre griffe vestimentaire dénommée SORA’S FASHION.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus