USA : les conversations téléphoniques de Donald Trump interceptées par des pirates

Des pirates chinois et russes ont intercepté le téléphone du président Donald Trump pour recueillir des informations sur ses collaborateurs et ses positions politiques.

Les employés de la Maison Blanche ont découvert selon le New york times que la Chine utiliserait des informations pour empêcher l’escalade dans la guerre commerciale entre les deux pays. Le média rapporte que la Russie n’est pas soupçonnée de mener un effort d’influence similaire en raison de l’admiration affichée de Donald Trump pour le président russe, Vladimir Poutine.

Pour les responsables de la Maison Blanche et des personnes travaillant au sein de ces gouvernements étrangers, les Chinois ont établi une liste de contacts avec lesquels le président parle le plus souvent. Les mêmes sources informent que le président Trump a trois iPhones, dont deux destinés à un usage officiel et modifiés par l’Agence de sécurité nationale (NSA) pour limiter leurs capacités. Le troisième iPhone est réservé pour son usage personnel.

Cités dans le rapport, les hommes d’affaires Stephen A. Schwarzman et Steve Wynn, qui ont tous deux des relations en Chine, ont refusé de donner des commentaires sur le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.