A la Une Politique

Rosine Soglo: « nous allons terminer la 7ème législature dans la honte, le désastre… »

L’honorable Rosine Soglo a retrouvé son siège à l’Assemblée nationale de ce lundi 29 octobre 2018. En effet, après une longue absence pour des raisons de santé, Rosine Soglo a rejoint ses collègues à l’occasion de l’examen du 7ème rapport d’activité du Président Adrien Houngbédji. Avec la verve qu’on lui connait, la doyenne d’âge du Parlement a porté des griefs contre les députés de la mouvance présidentielle.

Rosine Soglo, visiblement dépassée et attristée par la situation dans laquelle végète la 7ème législature n’est pas allée par quatre chemin pour dire son indignation. Elle déplore le vote presque par « forcing » de certaines lois qui touchent la vie démocratique du pays. A l’en croire, lesdites lois qui bouleversent certains acquis démocratiques ont été votées sans consensus. Une situation qui met en cause la crédibilité du Parlement, qui est pourtant censé préserver la démocratie et l’intérêt générale de la nation.

Le rapport entre collègues députés s’est progressivement dégradé, laissant place à un environnement de méfiance où les uns au vue de leur proximité avec le pouvoir exécutif s’affichent comme les rois de la forêt et les autres, martyrisés et banalisés accomplissent à leurs corps défendant la mission qui leur a été confiée par le peuple.

« Nous allons terminer la 7ème législature dans la honte, le désastre, l’amertume et la haine »

Rosine Soglo, députée à l’Assemblée nationale

Dans la suite de son intervention, elle invite ses collègues à penser à demain. Pour Rosine Soglo, il y en a qui sont puissants aujourd’hui, mais ne savent rien de ce qui sera leur vie dès demain. Elle a appelé les uns et les autres à la retenue et au service du peuple, quelque soit le camps dans lequel l’on se trouve.

A Lire Aussi

Ukraine – Présidentielle: les grandes tendances donnent vainqueur le comédien Zelenskiy

Sri Lanka – Messe de Pâques: plus de 200 morts après des attaques meurtrières des églises

Vincent DEGUENON

Bénin: « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays » selon Lazare Sèhouéto

Bénin – Législatives 2019: ce qui se passera dans la 11ème circonscription électorale

Parfait FOLLY

Bénin: la police invite les populations à dénoncer les projets d’actes attentatoires à la paix

Bénin: après sa libération, Prince Sonon Aligbonon donne les raisons de son interpellation

1 commentaire

la rupture 3 novembre 2018 at 11 h 40 min

Elle et son mari étaient tout puissants hier. Ils n’avaient jamais imaginé qu’ils seraient dans la situation actuelle. Si leur fils ne s’est pas retrouvé dans le pétrin, est ce que elle et son mari tiendraient des propos qu’ils tiennent aujourd’hui. Ils n’ont qu’à demander à leur fils de venir laver son honneur et le leur car la honte du caïman est celle de varan.

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus