Real Madrid: Julen Lopetegui, une victime ?

A travers un communiqué, ce lundi 29 octobre 2018, la direction du Real Madrid a décidé de licencier Julen Lopetegui après la déculottée contre le Barça (1-5). Mais quand on regarde dans le miroir, la mauvaise passe du Real depuis le début de la saison n’est pas seulement à mettre à l’actif du technicien espagnol.

Privé de la Coupe du monde pour succéder à la légende Zinédine Zidane, Julen Lopetegui aura fait long feu. Annoncé comme le bâtisseur, l’espagnol a réussi à changer la physionomie de jeu du club, mais n’a pas pu trouver un buteur. L’homme qui a hérité d’une équipe dont le vestiaire ne semble pas totalement « Un » n’a fait que colmater les brèches. On reproche souvent les piètres prestations aux entraîneurs, mais pour qui sait que reconstruire une écurie sans pièce de rechange en attaque (depuis le départ de la machine à but CR7) n’est pas chose aisée, on est tenté de savoir entre absences de recrutements XXL et temps qu’est ce qui a manqué à Lopetegui ?

Le mercato du Real Madrid n’a pas été impressionnant. En mode formation, Vinicius Jr, Mariono Diaz et l’achat de Courtois ont écumé ce marché. Alors que plusieurs joueurs entre autres : Hazard Lewandowski, Kane, Neymar, Mbappe ont été annoncés par la presse locale, aucune arrivée n’a été actée. Alors, on voyait un Real à la Lyonnaise ou à la Gunners à une époque… Le temps visiblement ?

Le management de Florentino Perez pas indemne de tout reproche

« La Direction comprend qu’il existe une grande démesure entre la qualité de l’effectif du Real Madrid, qui compte 8 joueurs nominés pour le prochain Ballon d’Or, une donnée sans précédent dans l’histoire du club, et les résultats obtenus jusqu’à cette date », s’est fendu le communiqué du club Meringue. Étonnant, car ces huit joueurs après les trois années successives de règne en LDC ne semblent être dans la même forme qu’il y a trois ans. Mieux, les dirigeants devraient se mettre en cause pour avoir mal géré les départs de Cristiano Ronaldo et Zinédine Zidane. Le ratio de but faible témoigne de l’absence du CR7, désormais ex-buteur providentiel du Real.

Lopetegui très fair play a laissé un message plein de sagesse …
« Je remercie le club pour cette opportunité qui m’a été offerte. Je remercie les joueurs pour leurs efforts et leur travail, ainsi que les supporters pour leurs encouragements. », a confié l’espagnol au site de l’agence Efe.

Quel entraîneur pour redresser l’institution ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus