Journée mondiale de la peine de mort: la vindicte populaire au cœur des discussions

Le monde entier célèbre ce Mercredi 10 Octobre 2018, la 16è journée internationale de la peine de mort. A cet effet, Amnesty Bénin a organisé ce jour à l’auditorium du Centre Culturel Français de Cotonou, une table ronde des leaders religieux autour de la thématique de « la vindicte populaire ».

Le phénomène de la vindicte populaire a créé beaucoup d’émoi dans la société au cours de la période 2016 – 2017 avant de connaitre une accalmie suite à la fermeté affichée par le gouvernement du président Patrice Talon lors du conseil des ministres du 29 Juin 2016. En effet, depuis la décision du gouvernement de sévir avec la dernière rigueur contre les auteurs et spectateurs de vindicte populaire, des cas d’acte de barbarie qui dénie la sacralité de la vie humaine se sont réduits. Mais cette accalmie née de la fermeté de la puissance publique ne doit pas nous amener à baisser les bras;  il faut aller à la racine du mal et le détruire. C’est justement dans cette logique que Amnesty Internationale Bénin a organisé à l’occasion de cette 16è édition de la journée mondiale contre la peine de mort, une table ronde des leaders religieux, traditionnels  et de la société civile autour de la thématique de la « Vindicte Populaire ».

Dans son mot d’ouverture, le directeur de l’amnesty international Bénin, Fidèle Marcos Kikan après les salutations usuelles a invité les différents panélistes constitués des représentants des différentes chapelles religieuses, des dignitaires de la religion traditionnelle et de la société civile, chaque autorité morale à se pencher sur ce phénomène qui interpelle la conscience collective.

Les discussions dans les panels ont été précédées de la projection du film documentaire « La mort au coin de la rue » réalisé par Fidèle Kossou. Un court métrage de 26 minutes dans lequel sont présentés des scènes macabres et des images choquantes qui révèle un peu, l’atrocité que constitue de phénomène sociétal qu’est la vindicte populaire.

Au cours des discussions en panel, les différentes recommandations sont allées en direction des familles pour que l’éducation au respect de la vie humaine commence depuis la cellule familiale. Poursuivre les réformes afin de corriger les tares affichés par l’appareil judiciaires et penser à la prise d’une loi contre la vindicte populaire sont l’essentielles des recommandations faites par les panélistes.

Les échanges en panels furent clôturés par une déclaration lue par le représentant des leaders religieux, l’imam de la Mosquée de Calavi. Une déclaration par laquelle les leaders religieux, traditionnels et les acteurs de la société civile prennent des engagements à:

  • Poursuivre l’éducation à la préservation de la vie humaine conformément aux préceptes religieux/ traditionnels qui reconnaissent et promeuvent la sacralité de la vie humaine.
  • Continuer la sensibilisation des populations sur la sacralité de la  vie humaine conformément aux saintes écritures.

Recommandations aux pouvoirs publics et politiques:

  • Poursuivre les efforts de garantie et de protection du droit à la vie conformément aux engagements internationales régulièrement ratifiés par l’Etat;
  • Impliquer les leaders religieux/ traditionnel dans la lutte contre la vindicte populaire;
  • Renforcer l’éducation aux droits  humains à l’école et au sein de la famille;
  • Rétablir le respect de l’Etat de droit;
  • Redorer le blason de l’appareil judiciaire;
  • Mettre les moyens à disposition de la police républicaine;
  • Mettre en oeuvre les décisions du relevé du conseil des ministres du 29 Juin 2016;
  • Renforcer la crédibilité de la justice;
  • Poursuivre et appréhender les auteurs, les co-auteurs et les complices d’actes de vindictes populaires;
  • Documenter les cas antérieurs de vindicte populaire afin de rendre justice aux victimes;
  • Crédibiliser le milieu carcéral et renforcer la réinsertion sociale des détenus afin de prévenir les cas de récidives;
  • Doter le Bénin d’une loi qui criminalise la vindicte populaire et la torture.

15 octobre 2018 - 21 octobre 2018

  • jui 23, 2018 - jui 29, 2018
  • jui 30, 2018 - aou 05, 2018
  • aou 06, 2018 - aou 12, 2018
  • aou 13, 2018 - aou 19, 2018
  • aou 20, 2018 - aou 26, 2018
  • aou 27, 2018 - sep 02, 2018
  • sep 03, 2018 - sep 09, 2018
  • sep 10, 2018 - sep 16, 2018
  • sep 17, 2018 - sep 23, 2018
  • sep 24, 2018 - sep 30, 2018
  • oct 01, 2018 - oct 07, 2018
  • oct 08, 2018 - oct 14, 2018
  • oct 15, 2018 - oct 21, 2018
  • oct 22, 2018 - oct 28, 2018
  • oct 29, 2018 - nov 04, 2018
  • nov 05, 2018 - nov 11, 2018
  • nov 12, 2018 - nov 18, 2018
  • nov 19, 2018 - nov 25, 2018
  • nov 26, 2018 - dec 02, 2018
  • dec 03, 2018 - dec 09, 2018
  • dec 10, 2018 - dec 16, 2018
  • dec 17, 2018 - dec 23, 2018
  • dec 24, 2018 - dec 30, 2018
  • dec 31, 2018 - jan 06, 2019
  • jan 07, 2019 - jan 13, 2019
lun15
mar16
mer17
jeu18
ven19
sam20
dim21

06sep(sep 6)7 h 00 min16oct(oct 16)22 h 00 minBénin : vivez un merveilleux programme des 10 ans de la paroisse Sainte Famille de Tankpè

27aou(aou 27)9 h 00 min10nov(nov 10)14 h 00 minBénin : devenez professionnels certifiés de l'aviation avec Citerre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus

X