Il n’y a pas eu de disparition d’argent en espèce au Liberia

La disparition au Liberia d’une somme de 100 millions de dollars US des coffres de la Banque centrale est un fake news. En tout cas, c’est ce qui ressort des propos du gouverneur de la banque pendant une conférence de presse mardi, à Monrovia, la capitale.

Il n’y a pas eu de disparition d’argent en espèces au Liberia, malgré les informations selon lesquelles plus de 100 millions de dollars US en billets de banque fraîchement imprimés seraient introuvables, a déclaré Nathaniel Patray. Plusieurs banquiers libériens ont été interdits par les autorités du pays de se rendre à l’étranger après la publication d’un article, le mois dernier, qui faisait état de la disparition de ce montant. Le gouvernement avait ordonné l’ouverture d’une enquête sur la disparition présumée des fonds.

--- Publicité---

Le ministre libérien de l’Information, Eugene Nagbe, avait dit que rien ne prouvait la livraison de l’argent en question à la banque centrale. Selon lui, il n’y avait pas non plus de preuve de la mise en circulation de cet argent. Eugene Nagbe précise par ailleurs que 15,5 milliards de dollars libériens (100 millions de dollars US) imprimés en Suède ont été livrés à la banque centrale. « La Banque centrale du Liberia ne dispose d’aucun dossier montrant que les fonds imprimés sous son autorité n’ont pas encore été versés dans ses coffres », a déclaré son gouverneur. Il a également demandé la levée des interdictions de voyager, pour permettre aux banquiers de faire correctement leur travail.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus