Il n’y a pas eu de disparition d’argent en espèce au Liberia

La disparition au Liberia d’une somme de 100 millions de dollars US des coffres de la Banque centrale est un fake news. En tout cas, c’est ce qui ressort des propos du gouverneur de la banque pendant une conférence de presse mardi, à Monrovia, la capitale.

Il n’y a pas eu de disparition d’argent en espèces au Liberia, malgré les informations selon lesquelles plus de 100 millions de dollars US en billets de banque fraîchement imprimés seraient introuvables, a déclaré Nathaniel Patray. Plusieurs banquiers libériens ont été interdits par les autorités du pays de se rendre à l’étranger après la publication d’un article, le mois dernier, qui faisait état de la disparition de ce montant. Le gouvernement avait ordonné l’ouverture d’une enquête sur la disparition présumée des fonds.

Le ministre libérien de l’Information, Eugene Nagbe, avait dit que rien ne prouvait la livraison de l’argent en question à la banque centrale. Selon lui, il n’y avait pas non plus de preuve de la mise en circulation de cet argent. Eugene Nagbe précise par ailleurs que 15,5 milliards de dollars libériens (100 millions de dollars US) imprimés en Suède ont été livrés à la banque centrale. « La Banque centrale du Liberia ne dispose d’aucun dossier montrant que les fonds imprimés sous son autorité n’ont pas encore été versés dans ses coffres », a déclaré son gouverneur. Il a également demandé la levée des interdictions de voyager, pour permettre aux banquiers de faire correctement leur travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus