Ghana: l’université Kwame Nkrumah fermé, le conseil dissout et le recteur viré

Au Ghana, le gouvernement a procédé à la dissolution du conseil de l’université Kwame Nkrumah de science et technologie (KNUST) suite aux violentes manifestations du Jamboree de lundi, rapporte la BBC.

Après la dissolution du CA de l’université, le gouvernement ghanéen a mis en place un comité intérimaire de sept membres pour gérer les affaires courantes. Ce comité travaillera aussi à la réouverture de l’université dans les deux semaines à venir afin de permettre la reprise des cours. Les troubles ont commencé à l’Université Kwame Nkrumah, qui se trouve dans la deuxième plus grande ville du Ghana, Kumasi, vendredi soir. Onze étudiants ont été arrêtés par la police après avoir participé à leur fête habituelle de fin de semaine, connue sous le nom de jamboree, que les autorités universitaires avaient récemment interdite.

Les manifestations pacifiques prévues lundi ont dégénéré, ce qui a entraîné la fermeture indéfinie de l’université mardi. Le comité intérimaire a trois mois pour gérer les affaires de KNUST et les ramener à la normale. Le recteur de l’université a été licencié mais les autorités disent qu’il restera en fonction jusqu’à ce que le comité intérimaire prenne une décision finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus