Marcelo-_-Ronaldo @ Real Madrid

Fred Houénou: ” Je propose qu’on n’aille plus aux élections législatives…”

Au point 3  des dix propositions qu’il a faites dans sa lettre ouverte adressée à la Nation le vendredi 5 Octobre 2018, Fred Houénou a souhaité que la nouvelle constitution ne permette plus l’élection des députés. Invité ce dimanche sur radio Tokpa, l’homme est allé encore plus loin dans ses démonstrations prouvant l’inopportunité  de faire des élections législatives.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: La révision de la constitution à nouveau sur le tapis, les 10 propositions de Fred Houénou [/su_heading]

Le président du rassemblement pour une alternative progressiste, Fred Adriano Houénou était l’invité de ce dimanche 7 Octobre 2018 de l’émission “A l’Ombre du grand Baobab” de la chaîne de Radio privée “TOKPA FM”. Les dix propositions contenues dans sa lettre ouverte adressée à la Nation demandant l’entrée dans une nouvelle République par la révision de la constitution de 1990 était au cœur de la discussion.

Dans le Point 3 des propositions adressées par le président du RAP, on pouvait lire : ” Faire désigner par les différentes catégories socio professionnelles et
confessionnelles des représentants pour siéger à l’Assemblée Nationale en tant que députés“. Interrogé sur ce point de ses propositions, Fred Adriano Houénou affirme qu’il ne faut plus organiser des élections législatives. Dans une description de ce qui se passe actuellement à l’Assemblée nationale, il estime qu’il n’est point opportun aujourd’hui d’organiser des élections législatives pour envoyer des députés au parlement.

Je propose qu’on n’aille plus aux élections législatives. vous savez pourquoi, parce que c’est le clou même des difficultés que nous avons dans le pays.

Fred Adriano Houénou

Pour ce dernier, “lorsque vous avez à l’Assemblée nationale, des acteurs politiques qui ont des intérêts personnels, qui ont des intérêts partisans, ils ne représentent plus le peuple”. Ainsi, quand ils s’accordent avec le président de la République, “toutes les lois même les plus scélérates peuvent passer”; cela veut dire, explique Fred Houénou que le président de la République a la majorité à l’Assemblée Nationale. “Mais quand leurs intérêts ne s’accordent pas et le Président de la République n’a pas de majorité à l’Assemblée nationale, toutes ses lois échouent systématiquement”, se désole-t-il.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin – Condamnation de Korogoné: Fred Houénou s’indigne et appelle à une nouvelle République [/su_heading]

Face à cette réalité qui est devenue celle du parlement selon Fred Houénou, le président du rassemblement pour une alternative progressiste estime que ceux que le peuple envoient au parlement pour le représenter ne sont plus dans leur rôle. Ils monnaient leur mission constitutionnelle contre l’argent en se laissant manipuler par le président de la République. De ce point de vue estime t-il, l’institution existe mais ceux qui y sont mandatés pour représenter le peuple y vont pour leur intérêt personnel.

La proposition de Fred Houénou

Pour pallier à cet état de chose qui n’arrange pas la République, Fred Houénou fait une proposition alternative. Il souhaite qu’en lieu et place des députés élus, la nouvelle constitution permette que les couches socio-professionnelles du pays s’entendent entre elles pour désigner leur représentant qui seront envoyés au parlement.

Ma proposition, c’est que nous envoyons désormais des couches socio professionnelles qui s’organisent à l’interne pour désigner leur représentant à l’Assemblée Nationale. Eux, ils ne seront pas là à dire nous soutenons le Président de la République.

Fred Adriano Houénou

Pour Fred Houénou, cette proposition est à considérer parce que nul n’est censé ignorer la loi et quand elle est votée, elle s’impose à tous. A le croire, il n’y a plus de sécurité juridique quand les députés doivent voter les lois de la république sous influence d’une autre institution, sous influence de l’argent ou parce qu’ils soutiennent le chef de l’Etat. Selon lui, cette façon de légiférer sur la base du soutien que l’on porte  à quelqu’un est dangereux et nous pouvons en être tous victimes.“Quand la perfidie et l’ambition devient législateur de la République, vous savez ce qui se passe? Ce qui se passe au sommet de l’Etat est que la minorité se sert du pouvoir au profit de la minorité. Et la législation devient le moyen d’ériger tous ”ses attentats” (lois scélérates – ndlr) en règle de gouvernance”, fait savoir Fred Houénou.

Et pour faire cesser tous ses déboires du peuple, le président du rassemblement pour une alternative progressiste ne trouve qu’une solution: changer la constitution et entrer dans une nouvelle République où le pouvoir d’Etat ne sera plus la propriété des riches mais du peuple et où il fera bon vivre à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus