Francophonie: le président Thomas Boni Yayi donne sa vision d’une francophonie nouvelle

L’organisation internationale de la francophonie doit se donner une nouvelle orientation et travailler à réduire les inégalités entre les peuples. C’est le rêve que nourrit l’ancien président Béninois, Thomas Boni Yayi pour la Francophonie dont le 17è sommet se tient actuellement en Arménie.

La Francophonie doit connaitre de mutation dans sa vision; évoluée et dépassée l’étape actuelle où elle semble stagner.  C’est la vision de l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi sur cet espace culturel qui réunit les pays ayant en commun la langue française. En effet, dans un post publié sur sa page Facebook, le président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent estime que la Francophonie pour continuer à bénéficier de l’attention des Etats doit intégrer certaines valeurs pour continuer à répondre aux attentes des peuples. Pour le président Thomas Boni Yayi, “La francophonie attrayante devrait être d’abord la production, la prospérité partagée, donc la jeunesse éduquée.”

Selon lui, c’est ‘intégration de ces différents aspects qui permettra à la francophonie de se mettre à l’abris de la fraction sociale et intégré une bonne dimension économique; des aspects qui doivent être perçus comme les urgences. “Urgence pour une francophonie à l’abri de la fracture sociale et des inégalités entre peuples et Etats membres. Elle sera ce que sera la francophonie économique.”, indique Thomas Boni Yayi.

Des appels qui seront certainement entendus par qui de droit pour que l’organisation fédératrice soit un véritable instrument de réduction des inégalités entre les peuples. Mais pour l’heure, les énergies sont orientées vers le 17è sommet qui s’est ouvert hier Jeudi avec à la clé, la succession au niveau du secrétariat général.

En effet, Alors que son départ est programmé depuis plusieurs mois, cette Canadienne d’origine haïtienne ne semble pas se laisser démonter facilement. Hier dans l’après midi, elle a délivré un discours lors de la cérémonie d’ouverture au cours duquel, elle a fustigé «les petits arrangements entre Etats», proclamant qu’une «organisation qui ruse avec ses valeurs et ses principes est déjà une organisation moribonde». Un discours perçu pour beaucoup de personnes comme chargé d’amertume.

18 Février 2019 - 24 Février 2019

  • nov 26, 2018 - dec 02, 2018
  • dec 03, 2018 - dec 09, 2018
  • dec 10, 2018 - dec 16, 2018
  • dec 17, 2018 - dec 23, 2018
  • dec 24, 2018 - dec 30, 2018
  • dec 31, 2018 - jan 06, 2019
  • jan 07, 2019 - jan 13, 2019
  • jan 14, 2019 - jan 20, 2019
  • jan 21, 2019 - jan 27, 2019
  • jan 28, 2019 - fév 03, 2019
  • fév 04, 2019 - fév 10, 2019
  • fév 11, 2019 - fév 17, 2019
  • fév 18, 2019 - fév 24, 2019
  • fév 25, 2019 - mar 03, 2019
  • mar 04, 2019 - mar 10, 2019
  • mar 11, 2019 - mar 17, 2019
  • mar 18, 2019 - mar 24, 2019
  • mar 25, 2019 - mar 31, 2019
  • avr 01, 2019 - avr 07, 2019
  • avr 08, 2019 - avr 14, 2019
  • avr 15, 2019 - avr 21, 2019
  • avr 22, 2019 - avr 28, 2019
  • avr 29, 2019 - mai 05, 2019
  • mai 06, 2019 - mai 12, 2019
  • mai 13, 2019 - mai 19, 2019
lun18
mar19
mer20
jeu21
ven22
sam23
dim24

05fév(fév 5)0 h 00 min28(fév 28)0 h 00 minAppel à candidature pour le Concours Startups FIDEA 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus

X