Francophonie: la rwandaise Louise Mushikiwabo succède à Michaëlle Jean, à la tête de l’OIF

Sans surprise, la Rwandaise Louise Mushikiwabo prend la tête de la francophonie, ce vendredi 12 octobre, au second et dernier jour du 17 sommet de l’organisation qui se tient à Erevan en Arménie. La ministre rwandaise des Affaires étrangères succède à la sortante canadienne Michaëlle Jean comme secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Mais l’actuelle ex-secrétaire générale, la Canadienne Michaëlle Jean, aimerait garder son poste, d’autant que la nomination de la ministre des Affaires étrangères de Paul Kagame a suscité les critiques de nombreux commentateurs. Mais hélas !

--- Publicité---

Favorite après les multiples soutiens qu’elle a reçu dès le départ, elle était en lice avec la secrétaire générale de l’OIF, la canadienne Michaelle Jean. A la tête de l’OIF, Louise Mushikiwabo va devoir taire par les actes, la controverse qui a émaillé son sacre à la tête d’une organisation décidément en crise de valeurs.

C’est par consensus et par acclamation que la chef de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo, a été élue, ce vendredi 12 octobre, comme nouvelle secrétaire générale de l’OIF. Au second et dernier jour du 17e Sommet de l’organisation, les chefs d’Etats des pays membres ont plébiscité, à l’issue de leur huis-clos, celle qui était déjà favorite pour succéder à la secrétaire générale sortante, la canadienne Michaelle Jean, qui s’est pourtant accrochée jusqu’au bout pour un second mandat.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus